RMC Sport

Le final de feu des Warriors

Andre Iguodala

Andre Iguodala - -

Grâce à un panier au buzzer d’Andre Iguodala, Golden State s’est imposé sur le fil face à Oklahoma (116-115) alors que New York s’est incliné face à Houston (109-106) malgré un énorme Carmelo Anhtony.

Les Warriors remercient Iguodala

Golden State a signé un final éblouissant face à Oklahoma en s’imposant à la dernière seconde grâce à un panier d’Andre Iguodala (116-115). Alors que Russell Westbrook avait donné l’avantage au Thunder sur un trois points à 2’’3 de la fin du match, l’entraîneur des Warriors, Mark Jackson, a demandé un temps mort décisif pour mettre en place une stratégie… gagnante puisque Golden State a réussi à inscrire le panier victorieux pour s’imposer d’un tout petit point. Klay Thompson, auteur de 27 points, et Stephen Curry, 22 points et 9 passes) ont participé à ce succès alors que Russell Westbrook (31 points) et Serge Ibaka (27 points, 13 rebonds) ont secondé Kevin Durant (20 points), auteur d’une faute technique en fin de premier quart temps. Le Thunder enchaine une deuxième défaite de suite en déplacement.

« Melo » ne suffit pas

Il aurait pu être le héros de New York. Mais Carmelo Anthony, auteur d’une performance majuscule n’a pas pu empêcher la cinquième défaite de New York cette saison et la huitième de rang face à Houston (109-106), jeudi au Madison Square Garden. Avec 45 points et 10 rebonds, « Melo » a établi le nouveau record de points cette saison en tentant 30 tirs (17 réussis), soit un peu plus d'un tiers de ceux de son équipe. Mais il a aussi manqué le tir à trois points qui aurait permis aux Knicks de recoller au score alors qu’ils étaient menés 107-104 à cinq secondes de la fin. James Harden, auteur d’une faute décisive sur ce coup, a bien envoyé Anthony sur la ligne des lancers-francs mais ce dernier n’en a réussi que deux laissant la dernière possession aux Rockets.

En l’absence de Tyson Chandler du côté des Knicks, le pivot Dwight Howard a capté 15 rebonds pour 7 points inscrits en faveur des Rockets. L'Italien Andrea Bargnani a pourtant bien aidé Anthony en marquant 24 points pour les Knicks. Mais cela n’a pas suffi d’autant que l’ancien meneur des Knicks, Jeremy Lin, a marqué 21 points pour les Rockets


Rockets vs. Knicks par NBA

A lire aussi :

>>> Durant ne peut rien contre les Clippers

>>> Nowitzki, le 16e homme

>>> Mahinmi : « Le basket ? Une religion dans l’Indiana »

La rédaction