RMC Sport

NBA: Grosse bagarre entre Embiid et Towns

Joel Embiid et Karl-Anthony Towns

Joel Embiid et Karl-Anthony Towns - AFP

Le choc entre Philadelphie et Minnesota (117-95) a viré au match de boxe entre les stars des deux équipes Joel Embiid et Karl-Anthony Towns qui en sont venus aux mains lors d’une bagarre impressionnante. Ils risquent de très lourdes sanctions.

C’était un duel de poids lourds dans la raquette. Cela a fini comme un combat de boxe dans la catégorie des plus de 100 kilos. Après s’être accrochés tout au long de la rencontre, Karl-Anthony Towns et Joel Embiid se sont expliqués avec les poings lors du choc entre Philadelphie et Minnesota (117-95), dans la nuit de mercredi à jeudi. Les deux stars de chaque franchise se sont échangés férocement empoignés au milieu du troisième quart-temps avant d’être séparés par plusieurs joueurs. Ben Simmons, meneur de jeu des 76ers, a même réalisé une prise au sol pour immobiliser le géant Towns.

La mère de Towns furieuse dans les tribunes

Les deux joueurs ont été exclus et Embiid en a rajouté en affichant un grand sourire après la bagarre et jusqu’à sa sortie du parquet où il a levé les bras et harangué la foule pour provoquer encore son adversaire. Ce qui a provoqué la colère de la mère de Towns, présente dans les tribunes et prête à en découdre avec l’agresseur de son fils comme le montrent des images où elle apparaît furieuse et hurlant sur Embiid. Les fans, eux, ont adoré en scandant des "MVP, MVP" en direction de leur héros.

"J'ai été construit pour cette ville, a déclaré le pivot camerounais. L'amour qu'ils ont pour moi, je ne les remercierai jamais assez. J'apprécie tout l'amour. Cette réaction a probablement été la plus forte que je n’ai jamais entendue. Quans vous venez ici, il faut se battre, il faut jouer fort, il faut être sévère, il faut être un Broad Street Bully (en référence à un documentaire sur la folle ascension de l’équipe de hockey de Philadelphie, ndlr). Nous allons continuer à nous battre et essayer d'atteindre l'objectif que nous nous sommes fixés."

Les deux joueurs s’exposent à de lourdes suspensions même si Embiid "The Process" n’en est pas encore convaincu. "Je n’ai pas donné de coups de poing, donc je ne devrais pas être suspendu", a-t-il lâché à l’issue de la rencontre. Karl-Anthony Towns, qui s’expose aussi à une lourde sanction (c'est même lui qui a lancé les hostilités en donnant, tout en ratant sa cible, le premier coup), a réagi sur son compte Instagram. "Je ne suis pas une s…", a-t-il écrit en affichant un grand sourire. 

La bagarre se serait poursuivie hors du terrain...

Le combat s'est alors transformé en guerre des mots. "J'ai été élevé autour de lions et un chat m'est tombé dessus ce soir. (...) Il y a eu cette mère qui m'a fait des doigts d'honneur", a écrit Embiid sur son compte personnel avant de répondre au post de Towns. Sans demi-mesure, tout dans le trashtalk.

... et sur les réseaux sociaux 

"Imagine, tu parles après une défaite de 20 points. Vas-y, utilise la photo de moi déçu d’avoir perdu au second tour des playoffs. Oh attends, tu n’es jamais arrivé jusque là. Tu ne sais pas à quoi ça ressemble. (..) Tu as été une poule mouillé (pour être gentil, ndlr) toute ta vie. C’est pour ça que tu as été traité de sal.. par qui tu sais. Je ne vais pas révéler toutes tes affaires mais j’ai des faits à ton sujet. Ne te fâche pas, je te contrôle."

Selon plusieurs journalistes américains, les deux joueurs auraient continué à se battre hors du terrain.

NC