RMC Sport

NBA: John Kundla, premier entraîneur des Lakers, est décédé

-

- - AFP

John Kundla, premier entraîneur des Lakers qui a conduit l'équipe, alors basée à Minneapolis, à cinq titres de champion NBA, est décédé à l'âge de 101 ans, a annoncé dimanche la franchise californienne.

Le monde du basket est en deuil. Les Los Angeles Lakers ont annoncé ce dimanche le décès de leur premier entraîneur, John Kundla, à l’âge de 101 ans.

"La famille des Lakers est triste après le décès de son premier entraîneur, John Kundla", ont indiqué les Lakers dans un communiqué.

"Un rôle important dans l’histoire des Lakers"

"John a joué un rôle important dans l'histoire des Lakers. Non seulement il a fait son entrée au Hall of Fame, mais il était notre premier entraîneur et a conduit l'équipe à cinq titres NBA", a ajouté la présidente et copropriétaire de la franchise californienne, Jeanie Buss.

Kundla, alors âgé de 31 ans, avait été nommé en 1947 entraîneur des Minneapolis Lakers, nouvellement créés.

A lire aussi >> Lakers: une statue et un dunk éternel pour le ''Shaq''

Dès sa première saison, il a remporté le titre NBL, un championnat professionnel concurrent du principal championnat (BAA), mais ce titre ne figure pas au palmarès des Lakers qui ont remporté un total de 16 titres NBA, ce qui en fait la deuxième franchise la plus titrée de la l'histoire.

Sous sa direction, en 1949, les Lakers ont remporté le titre BAA, le championnat qui a précédé la NBA, puis le Championnat NBA en 1950, 1952, 1953 et 1954.

Fin de carrière en 1968

Il a quitté son poste en 1959 avec un bilan de 423 victoires et 302 défaites, pour diriger ensuite l'équipe de l'université du Minnesota jusqu'en 1968.

A lire aussi >> NBA: une pluie de dollars pour les stars

Le troisième entraîneur le plus titré de l’histoire

Kundla, très engagé dans la lutte contre la ségrégation raciale, est le troisième entraîneur le plus titré de l'histoire, à égalité avec Gregg Popovich et Pat Riley (5), derrière Phil Jackson (11) et Red Auerbach (9).

VIDEO. Gobert : "Je me mets toujours la pression pour être le meilleur possible"

JBi avec AFP