RMC Sport

NBA : pourquoi c’est inquiétant pour les Spurs

-

- - -

Menés 2-1 par les Mavericks après leur défaite au buzzer ce samedi, les San Antonio Spurs vont devoir vite réagir s’ils veulent éviter l’élimination au premier tour des playoffs. Prochain rendez-vous, déjà décisif, ce lundi à Dallas.

Sur la route de la finale NBA, les étapes obligatoires des premiers tours de playoffs se changent souvent en obstacles difficiles à franchir. L’édition 2014, où seul Miami (3-0 contre Charlotte) parmi les favoris pour le titre voit son début de parcours s’apparenter à un fleuve plutôt tranquille, ne déroge pas à la règle. Avec des embûches pour la franchise qui a terminé en tête dans chaque conférence. A l’Est, Indiana a repris l’avantage du terrain (2-2) en allant s’imposer dans un match 4 décisif à Atlanta. Et à l’Ouest, San Antonio va tenter d’imiter les Pacers ce lundi.

Meilleur bilan de la ligue en saison régulière (62-20), les Spurs se retrouvent dans une situation inconfortable après une défaite sur un tir à trois points au buzzer signé Vince Carter ce samedi à Dallas (109-108), qui permet aux Mavericks de mener la série 2-1 et qui place les hommes de Gregg Popovich dos au mur. En cas de nouvelle défaite à Dallas ce lundi, Tony Parker et ses coéquipiers se retrouveraient menés 3-1, pas loin du fond d’un gouffre dont il leur serait très compliqué (pour ne pas dire quasi impossible) de sortir. Les Spurs ne peuvent même pas s’accrocher à leur histoire : ils ont été éliminés huit fois sur huit en playoffs lorsqu’ils ont perdu un match 3 abordé à 1-1 dans la série. Bref, il va falloir réagir. Vite et bien.

Parker : « Ce n'est pas la fin du monde »

« C’est le pire scénario parce que nous avons réalisé un bon match 3, nous ne sommes pas passés à côté, résume Parker, brillant en premier quart-temps ce samedi (12 points pour un total de 19). Maintenant, il faut rester positif. Le plus important, c’est le match qui nous attend. C’est dur de perdre de cette manière mais ce n’est pas la fin du monde. A nous de réagir lundi et de repartir à San Antonio avec la victoire. » Avant de concéder deux défaites de suite aux Mavericks sur les matches 2 et 3, les Spurs restaient sur neuf victoires de rang face à Dallas. De quoi garder l’espoir de retrouver la bonne formule pour écarter l’inusable Dirk Nowitzki (18 points samedi) et ses hommes.

Premier objectif pour réussir à remporter trois des quatre prochaines rencontres et faire basculer ce derby texan ? Retrouver l’intensité défensive made in San Antonio et réussir, notamment, à contenir un bouillant Monta Ellis (29 points dans le match 3). « Le basket est parfois cruel mais la défense des Spurs laisse à désirer sur le panier au buzzer de Carter, explique Jacques Monclar, membre de la Dream Team RMC Sport. Dallas joue très bien depuis le début de la série. C’est dur pour les Spurs. S’ils perdent lundi à Dallas, ils seront en péril. Récupérer l’avantage du terrain sera difficile car Dallas est dans une phase fantastique. Il faut que les Spurs arrivent à stopper certains joueurs, comme Monta Ellis, qui est monumental en ce moment. Il faut rendre les choses le plus difficile possible à l’adversaire. Les Mavericks ont fini huitièmes de la saison régulière dans la conférence Ouest, ils se présentent en outsiders, ils ont tout à gagner et pour l’instant, ça leur réussit bien. » S’ils veulent survivre à la jungle des playoffs, Parker et ses Spurs devront vite inverser la tendance.

A lire aussi :

>> NBA : Dallas sonne les Spurs
>> La NBA indignée par les propos racistes du président des Clippers
>> Monclar : "Dur pour les Spurs"

Alexandre Herbinet avec Camille Gelpi et L.L.