RMC Sport

Parker : « C’est mon plus beau titre »

Tony Parker et Tim Duncan

Tony Parker et Tim Duncan - -

Vainqueur de sa quatrième bague NBA, Tony Parker avait encore des étoiles plein les yeux après la rencontre. Le meneur français qualifie même ce titre comme le plus beau de sa carrière et le savoure avec son ami d’enfance, Boris Diaw.

Tony, quel est votre sentiment sur ce quatrième titre NBA de votre carrière ?

Ça y est, quatrième bague. C’est vraiment incroyable. Comme je disais dans le vestiaire toute à l’heure, c’est mon plus beau titre. La façon dont on a perdu l’année dernière, avec cinq points d’avance à 28 secondes de la fin, c’était cruel. Comme je le dis toujours, dans le sport, ça peut parfois être dur mais des fois, ça peut être magnifique. Et là, c’est magnifique. Ça montre le caractère de cette équipe. Perdre comme ça (en finale l’année dernière, ndlr) et revenir l’année suivante en battant cette même équipe de Miami, c’est fort !

Qu'est-ce que les Spurs avaient de plus cette année pour arriver au bout ?

En 2012, on perd en finale de Conférence (face au Thunder, ndlr). En 2013, c’était en finale NBA (face à Miami). Là, on touche enfin le Graal ! Le sport est vraiment incroyable. Tu essayes de comprendre, mais tu ne sais jamais quand tu vas gagner. C’est comme avec l’équipe de France. Qui pouvait dire qu’on allait gagner en 2013 ? C’est ça qui fait la beauté du sport. Je n’essaye pas de comprendre. On essaye de jouer chaque match de la même façon. On bouge la balle, on défend. Et c’est vrai qu’on a sorti deux très très gros matches à l’extérieur. Ce sont peut-être les plus beaux matches de notre histoire car ce n’est pas facile d’aller gagner deux fois chez le champion en titre.

Avec ce quatrième titre, vous rentrez un peu plus dans l'histoire du basket et de la NBA...

C’est ce que je disais avec Tim (Duncan) et Manu (Ginóbili). C’est dur de mettre des mots sur le quatrième titre. Quand tu regardes l’histoire et les joueurs qui ont gagné quatre titres, la liste se rétrécit très très vite. Quand je vois mon nom à côté de tout ça, j’ai du mal à me l’imaginer. Je me dis que je vis des moments incroyables. Et j’apprécie chaque moment.

C'est encore plus beau de pouvoir fêter ce titre avec votre ami, Boris Diaw...

C’est incroyable. Je suis content pour lui car c’est son premier. Sa tête doit aller dans tous les sens car le premier, c’est toujours spécial. On a grandi ensemble, on a rêvé de NBA, on était à l’Insep ensemble, on était dans la même classe et dans la même chambre pendant des années. Gagner en une année le titre de champion d’Europe et le titre NBA avec ton ami d’enfance, c’est incroyable. Jamais je n’aurais pu imaginer que ma carrière soit comme ça. Je savoure !

A lire aussi :

>> Des Spurs cinq étoiles

>> Le titre NBA débriefé par Monclar

>> Diaw ne « réalise pas encore »

La rédaction