RMC Sport

Parker: “Ce que fait Curry, c’est unique”

-

- - -

Tony Parker a profité de son émission le TP Show sur RMC pour évoquer son actualité, celle des Spurs et plus largement de la NBA. Le meneur de San Antonio a notamment rendu hommage à Stephen Curry, irrésistible avec Golden State.

La série de victoire des Spurs

« Ça se passe super bien. C’est toujours intéressant de gagner. On joue bien au basket. Maintenant, il faut rester en bonne santé et j’espère qu’on jouera notre meilleur basket quand les playoffs commenceront. Là, on a des bons tests qui vont arriver au mois de mars. On va enchaîner cinq matchs à la maison contre des grosses équipes, dont OKC et Golden State. Ça va être des bons matchs pour juger un peu notre niveau. Il faut continuer comme ça ».

Un mois de mars copieux

« Le coach (Gregg Popovich) nous repose plus au mois d’avril. Au mois de mars, je pense qu’on va vraiment jouer et essayer de gagner ces matchs. On verra peut-être une rotation un peu serrée, en mode playoffs. Ces matchs vont être des vrais tests. Après, c’est plus au mois d’avril que Pop nous reposent pour les playoffs. La dernière semaine (de la saison régulière), on affronte deux fois Golden State et je ne suis pas sûr que les deux équipes vont vraiment jouer. Parce que les deux coaches vont certainement plus penser à reposer les joueurs majeurs ».

Ginobili pas encore de retour

« Tout le monde est en bonne santé, à part Manu (Ginobili). On espère vraiment le récupérer le plus vite possible. Il en a encore pour trois semaines je pense. Ce n’est pas facile. La blessure qu’il a eue est extrêmement grave (l’Argentin a reçu un coup au niveau des testicules qui l’a obligé à se faire opérer, ndlr). Il va falloir un peu de temps avant qu’il revienne. Mais je pense qu’il sera de retour fin mars. Après, on ne sait pas combien de temps il va mettre pour retrouver son meilleur niveau. C’est rare une telle blessure en basket. »

Retour à la maison

« C’est vrai que c’était un long rodeo trip. Huit matches de suite à l’extérieur, plus le All Star break au milieu. Donc on n’a pas été à la maison pendant longtemps. Mais bon, on est habitués. C’est le même road-trip chaque année. Et ça faisait longtemps qu’on n’en avait pas fait un aussi convaincant. Sept victoires, une défaite, c’est vrai qu’on a très bien joué. Ce n’était pas facile. Ça montre le caractère de l’équipe cette année. On n’a pas envie de laisser des matches. Si Golden State ne faisait pas une saison historique, on parlerait beaucoup plus de notre saison. Nous aussi on fait une saison historique. On est à 50 victoires, 9 défaites. C’est le record pour les Spurs. Et quand on connaît l’histoire de la franchise, elle est quand même assez riche ».

Le phénomène Curry

« C’est vraiment impressionnant ce qu’il fait. Après, je n’aime pas trop les comparaisons avec Jordan, parce que pour moi, ce n’est pas le même poste. Jordan est unique et il a six titres. Donc avant de le comparer à Jordan, il a encore cinq titres à gagner. C’est encore long. Mais par contre, ce que fait Curry, c’est également unique. Jamais un joueur n’a joué comme ça en NBA. On n’a jamais vu ça de l’histoire. C’est vraiment incroyable. Tu dis qu’il ne peut pas faire ça à tous les matchs, mais il le fait ! »