RMC Sport

Parker : « Il faut prendre cette opportunité »

Tony Parker aux côtés de Gregg Popovich, l'entraîneur des Spurs

Tony Parker aux côtés de Gregg Popovich, l'entraîneur des Spurs - -

Meilleur marqueur du match 5 des finales NBA entre San Antonio et Miami (26 points), Tony Parker se tourne déjà vers le prochain affrontement mardi en Floride. Et le meneur des Spurs ne veut pas manquer cette première balle de match.

Tony Parker, avec vos 26 points et cette victoire face à Miami, votre blessure à la cuisse est-elle oubliée ?

Je me suis senti bien. Mon ischio allait mieux. Ça aide (rires). J’étais bien en jambes. J’ai essayé d’être patient, de ne pas trop utiliser d’énergie en première mi-temps pour être frais en seconde mi-temps. Le fait que Manu (Ginobili) soit agressif et joue bien, ça m’a permis de faire ça, de ne pas trop utiliser d’énergie et de terminer le boulot au quatrième quart temps.

Comment jugez-vous la performance de Manu Ginobili (24 points, 10 passes) dans ce match ?

On avait confiance en Manu. On lui a dit toute la semaine. Je lui ai dit ce matin (dimanche) qu’il allait sortir un gros match. Si on veut avoir une chance de gagner le titre, il faut que Manu joue à ce niveau-là. On joue contre une très, très grosse équipe. Il faut que notre Big Three soit performant aussi. Il faut qu’on réponde. C’est ce qu’on a fait. Et on est aidé par Danny (Green). Il continue à être très, très chaud (24 points). Je ne comprends pas pourquoi il est toujours aussi ouvert (rires). Mais ils ne peuvent pas tout arrêter. Il faut faire des choix. Il faut qu’on continue à prendre les bonnes décisions, à jouer intelligemment en attaque et à bien défendre.

Boris Diaw a aussi été précieux…

Boris peut faire du bon boulot. Il a l’habitude, quand on est en équipe de France, de défendre sur Kirilenko ou des joueurs comme ça. Sur des courtes séquences, il peut faire du très bon boulot. Ça donne autre chose. Ça nous permet de ne pas tout le temps mettre Kahwi (Leonardo) sur LeBron James, pour le reposer. Parce que ça ne doit pas être facile de défendre tout un match sur LeBron.

N’avez-vous pas l’impression que les Spurs ont plus d’armes offensives que le Heat ?

Si on arrive à garder la balle, à ne pas faire trop d’erreurs, oui, on a plus d’options. Mais ça ne se joue à rien. Une finale, ça se joue à quelques shoots. Il faut bien défendre aussi. On a une opportunité de terminer. Il faut la prendre. C’est une super opportunité. Notre équipe est assez intelligente. Je pense qu’on a assez de vétérans pour qu’on comprendre que le game 6 est très, très important. Un game 7, c’est dur.

Votre équipe a-t-elle repris la main tactiquement ?

C’est une série. Il y a des ajustements, des petits changements. Chaque match est différent. On essaye de contrôler le tempo, surtout contre une équipe comme Miami qui aime bien être très agressive en défense. C’est important pour nous de ne pas avoir trop de balles perdues. La clé, ou l’une des clés, c’est de rester sous les 10 balles perdues. Surtout là-bas. Si tu perds la balle, ils vont faire un dunk et la salle va s’enflammer. Il va falloir qu’on contrôle nos balles perdues (18 ce dimanche, ndlr). Au premier match, on n’en avait perdu que quatre.

Le vestiaire est-il resté calme après cette victoire ?

Il n’y a même pas eu de fête après le match. On sait ce qu’on a à faire. Il y a beaucoup d’expérience dans cette équipe. On savait qu’il fallait qu’on gagne le match 5. Si on n’avait pas gagné, ça aurait très difficile de remporter deux matchs de suite à Miami. Là, on a réussi à faire une première partie du boulot. Maintenant, on sait qu’il faut terminer le plus vite possible. Il ne faut pas s’enflammer. Il faut qu’on joue notre jeu. Miami est capable de gagner ces deux matchs. Il faut qu’on reste serein, qu’on contrôle les clés de la série que sont les balles perdues, la défense, les transitions, les rebonds. On sait qu’ils sont très forts. Ils vont réagir.

A lire aussi :

- Finales NBA : San Antonio est magique !

- Jacques Monclar : « Un niveau de basket impressionnant »

- Un record pour Green