RMC Sport

Parker : « On décidera au dernier moment »

Tony Parker

Tony Parker - -

Victime d’une élongation lors du match 3 de la finale NBA, remportée mardi par San Antonio contre Miami (113-77), Tony Parker est incertain pour la prochaine rencontre, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le meneur français des Spurs espère que les soins qu’il suit actuellement lui permettront d’être rétabli à temps.

Tony Parker, votre blessure à la cuisse est-elle grave ?

C’est une élongation. Si j’avais dû jouer aujourd’hui (mercredi), ça n’aurait pas été bon mais on verra demain (jeudi). C’est possible qu’on fasse l’impasse sur le match 4. C’est comme ça, j’ai une petite blessure mais ce n’est pas la première, ni la dernière. On attendra le dernier moment pour prendre la décision.

A quel moment vous êtes-vous blessé ?

Vers la fin du troisième quart-temps. C’est là que j’ai demandé à sortir. Quand je suis revenu au quatrième quart-temps, c’était moyen. Et comme on était à +23, on a décidé avec Pop’ (Gregg Popovich, son entraîneur) de ne pas prendre de risques.

Ce ne sont pas les trois joueurs majeurs des Spurs qui ont brillé lors de ce match 3, mais Danny Green, Gary Neal et Kawhi Leonard…

Toute la défense du Heat est sur nous. Il faut faire confiance à ses coéquipiers. Gary Neal, ça fait une semaine que je lui dis que c’est lui la clé, qu’il faut qu’il fasse un gros match. A chaque fois qu’ils font prise à deux sur moi, la première passe que je fais, c’est lui qui va créer et c’est un super bon shooteur. Ce soir (mardi), c’est ce qu’il a fait. J’étais trop content pour lui. A la fin du match, il est venu me voir et m’a dit : « Tu l’avais annoncé, Tony ! ». Danny Green a aussi fait un match monstrueux. Ils nous ont fait gagner le match.

Vous les avez fait jouer…

Je n’ai pas le choix. Je ne vais pas forcer. Si la stratégie de Miami, c’est de m’arrêter, comme la nôtre est d’arrêter LeBron (James), il faut faire confiance à nos coéquipiers. Et moi, j’ai confiance en eux. Ils jouent bien. Ils sont en confiance. Ils ont sorti un gros match. On a toujours misé sur notre collectif. J’espère que ça va continuer.

Etes-vous surpris de voir LeBron James, quadruple MVP, être aussi perdu sur le terrain ?

Ce n’est pas qu’il est surpris. Il fait comme moi, il passe la balle. LeBron, s’il voit des prises à deux, il ne va pas forcer. C’est un joueur super intelligent. Il est très, très dur à contenir. Il fait confiance à ses coéquipiers. Je ne pense pas qu’il se prend la tête avec son jeu.

Etes-vous optimiste pour la suite de ces finales ?

Il ne faut pas qu’on s’enflamme. C’est une bonne victoire, mais ils nous en ont mis 20 aussi à Miami. Ça va être une longue série. C’est une très, très bonne équipe. On sait qu’ils vont jouer avec beaucoup d’énergie sur le prochain match. S’ils changent de stratégie, ce sera à moi et Tim (Duncan) d’être agressif.

A lire aussi :

>> Finales NBA : les Spurs se lâchent !

>> Jacques Monclar : « Les Spurs, un truc de fou ! »

>> Tony Parker : « J’espère que ce n’est rien de grave »

RMC Sport