RMC Sport

Parker : « On peut rivaliser avec les Lakers »

-

- - -

La saison régulière de NBA débute la nuit prochaine. Les candidats à la succession des Los Angeles Lakers sont nombreux. Parmi eux, les San Antonio Spurs de Tony Parker. Le meneur de jeu français dévoile ses ambitions.

Tony Parker, êtes-vous impatient de débuter cette nouvelle saison ?
Bien sûr. On a envie que les choses sérieuses commencent. Surtout avec tous les nouveaux joueurs qui sont arrivés à San Antonio cette saison. On hâte de voir ce qu’on vaut, et on en aura l’occasion dès la première rencontre puisqu’un gros match nous attend face aux Hornets (New Orlean). On est prêt.

Sentez-vous une attente particulière autours du club ?
Oui, on sent une vraie excitation dans la ville. Ça fait deux ans qu’on n’a pas gagné. Les cadres de l’équipe commencent à être âgés (Tim Duncan 33 ans, Manu Ginobili 32 ans, ndlr). Tout le monde prend conscience qu’il faut qu’on l’emporte. On a une fenêtre de deux ans pour empocher un nouveau titre avant le départ de joueurs emblématiques. Cette année, je pense qu’on a les arguments pour rivaliser avec les Lakers.

Votre club a effectué un recrutement impressionnant…
Les dirigeants ont vraiment fait du très bon travail. Ils ont effectué des choix judicieux. Ca faisait cinq, six ans qu’on jouait avec la même équipe. Là, on a réellement amélioré notre potentiel.

La NBA n’a jamais paru aussi dense. Est-ce votre sentiment ?
C’est vrai que cette année il y a beaucoup d’équipes. Le championnat va être très intéressant. Toutes les formations ont progressé. Ça va être très disputé.

Hormis les Etats-Unis, la France est le pays le plus représenté en NBA…
Les clubs NBA aiment bien les qualités athlétiques des joueurs français. Plusieurs nouveaux joueurs arrivent chaque année. C’est bon pour le basket français. J’espère qu’un jour on pourra répercuter ça en équipe de France.

San Antonio fait partie des favoris, au même titre que certaines équipes dans lesquelles évoluent des joueurs français. Une finale franco-française est-elle envisageable ?
Ça serait sympa. Nous on va travailler dur de notre côté pour essayer d’aller en finale. Après si on peut jouer contre Orlando avec Mike Pietrus, ou Chicago avec Joakim Noah… Ça serait encore plus fun.

Si vous aviez à choisir, vous préféreriez un titre NBA ou une sélection pour le All Star Game ?
Je préfère largement un titre NBA. Si j’étais sûr de remporter le titre et de ne pas être All Star, je signe tout de suite. Après, la cerise sur le gâteau serait de faire les deux comme en 2007.

Vous avez récemment créé une page Facebook pour rester en contact avec vos fans français…
Je voulais donner un moyen à mes fans de suivre ma saison le plus intimement possible. En France, c’est un petit peu dur car les matches ont lieu dans la nuit. Tous les matins en me levant, je regarde mes messages. Ensuite, je vois avec mon attaché de presse pour voir de quoi j’ai envie de parler. Je mets aussi beaucoup de vidéos perso en ligne. La dernière est celle d’un concert de U2 auquel je me suis rendu.

Etes-vous déçu du mauvais début de saison de Villeurbanne, dont vous êtes un des actionnaires ?
C’est sûr que je m’attendais à un meilleur début de saison. On ne va pas se le cacher. On traverse des moments difficiles. Mais il faut qu’on garde confiance pour remonter la pente.

recueillis par François Giuseppi (RMC Sport)