RMC Sport

Parker : « On s’est régalé »

-

- - -

San Antonio n’est pas mort. En s’imposant 110-99 face à New Orleans, les Spurs de Tony Parker, auteur de 31 points, reviennent à 2-1 dans cette demi-finale de la conférence ouest.

Tony, grâce à ce succès à domicile face aux Hornets, San Antonio relance cette série.
Si les gens pensent qu’on va donner la série à New Orleans sans se battre, c’est qu’ils ne nous connaissent pas. Ce soir, nous avons réalisé un grand match. Nous avons su réagir après nos deux défaites. Les Hornets sont en confiance mais il était hors de question qu’ils s’imposent devant notre public. Désormais, un gros match nous attend dimanche. C’est pour moi le match le plus important de la série. Si nous arrivons à revenir à 2-2, la pression sera alors sur les Hornets.

Quelle est votre analyse sur cette rencontre ?
C’est marrant parce que les Hornets ont rencontré le même problème que nous. Cette fois-ci, ce sont eux qui sont passés en tête à la mi-temps. Mais en deuxième mi-temps, nous avons su élever notre niveau de jeu. La différence avec les deux premières rencontres, c’est que nous avons joué 48 minutes.

Il y a eu quelques ajustements par rapport aux deux premiers matchs avec notamment l’intégration de Manu Ginobili dans le cinq de départ.
En regardant la vidéo, on a bien compris que New Orleans était difficile à arrêter en attaque. La solution était donc de les prendre à leur propre jeu, c’est-à-dire être performants en attaque. Des fois, la meilleure défense, c’est l’attaque. Pop (Gregg Popovich, l’entraîneur) a donc réussi son coup avec Manu puisqu’il a marqué 31 points.

35 points pour Chris Paul, 31 pour vous. Le duel des meneurs de jeu est monté d’un cran.
Oui, on s’est régalé. Aujourd’hui, nous sommes considérés comme deux des meilleurs meneurs de la NBA. Nous avons un rôle primordial dans notre équipe, nous essayons de prendre les matchs à notre compte. C’est ce que j’ai essayé de faire aujourd’hui dans le 4e quart-temps. J’ai marqué 10 points avec des paniers très importants.

Tim Duncan semble par contre légèrement en retrait sur cette série…
Non, Tim n’est pas en dedans. Il y a simplement des prises à deux sur lui et comme c’est un joueur intelligent qui n’est pas égoïste, il joue pour l’équipe. Les Hornets ont décidé que ce n’était pas Duncan qui allait les battre. Tim marque donc moins de points mais il a entièrement confiance en nous.

La rédaction