RMC Sport

Parker : « Si je peux aider mon pays à avoir les JO… »

Tony Parker

Tony Parker - -

Pour la dernière du TP Show en 2013, Tony Parker est revenu sur sa formidable année, durant laquelle il a notamment gagné l’Euro avec les Bleus. Et a avoué qu’il avait été contacté pour porter une éventuelle candidature de Paris pour les JO 2024.

Le dernier TP Show de l’année 2013 a eu lieu ce lundi. A cette occasion, Tony Parker a ouvert la boîte à souvenirs et s’est remémoré ses plus beaux moments d’une année, qui l’aura vu jouer les finales NBA (défaite 4 matches à 3 contre Miami) et remporter l’Euro avec l’équipe de France : « C’était une très, très bonne année. J’espère que je pourrai faire aussi bien en 2014. Je suis passé très près de faire le doublé, ça aurait été ma meilleure année depuis que je joue au basket. 2007 c’était sympa aussi parce qu’on a été champions NBA pour la troisième fois et que j’avais été élu MVP des finales. Mais 2013 restera une grosse année avec le titre en équipe de France. Avec les Spurs, la seule motivation qu’on a est de retourner en finale et de la gagner. Je n’ai pas trop eu le temps de penser à la finale NBA car, deux ou trois semaines après, j’étais avec l’équipe de France et on a gagné le titre. On a ramené des bonnes ondes aux Spurs. On a bien commencé la saison car on est premiers ex-aequo avec Portland et Oklahoma. J’espère que ça va durer toute la saison.

Je retiens plusieurs moments. Il faut déjà féliciter notre coach, Vincent Collet, car ce n’était pas facile de gérer un groupe avec moi, Boris Diaw et Nando De Colo puisqu’on sortait des finales NBA. Il fallait trouver le juste milieu pendant la préparation. Et puis il faut féliciter toute l’équipe qui s’est mise au service de Boris et du mien, les leaders de l’équipe. Le moment clé, c’est la demi-finale contre l’Espagne (75-72, ap). En deuxième mi-temps, on avait notre avenir entre nos mains et on a peut-être fait la meilleure mi-temps de l’histoire du basket français. On a procuré du bonheur aux fans de basket. Mon fond d’écran d’ordinateur c’est quand le buzzer retentit et que je me retourne vers Nando et Antoine Diot. Je le regarde tous les jours. »

« J'ai été contacté pour la candidature de Paris »

Le meneur tricolore (31 ans) s’est également projeté sur son après-carrière, durant laquelle il pourrait s’investir pour que Paris obtienne l’organisation des Jeux Olypiques 2024 : « J’ai déjà assez de boulot avec l’ASVEL (dont il est actionnaire et vice-président). En tant que président de la Fédération ou de La ligue, Jean-Pierre Siutat et Alain Béral font du très bon boulot. Mais j’adore aider mon pays, je l’ai déjà fait pour les JO 2012. Là, j’ai été contacté pour la candidature de Paris pour les JO 2024. Je trouverais ça énorme d’avoir les JO en France. Si je peux aider mon pays à avoir les JO, je suis pour. Pourquoi pas ? Je suis ouvert, même si j’aimerais bien jouer encore pendant six ou sept ans. Après, je verrai ce que je vais faire. Qui sait, peut-être qu’en 2024, je commenterai la dernière campagne de Nicolas Batum avec l’équipe de France ? »

A lire aussi :

>> Qui peut stopper Portland ?

>> Parker : « On a pris une raclée »

>> JO 2024 : la France au stade de l’échauffement

dossier :

Paris 2024

Tony Parker