RMC Sport

Parker : « Un titre avec l’équipe de France, ça me tient à cœur »

-

- - -

Pour le premier TP Show de l'année, le meneur des Spurs et de l'équipe de France, Tony Parker, est revenu sur le début d'année 2013 qui a démarré sur les chapeaux de roues, et sur ses ambitions toujours aussi élevées avec les Bleus.

Tony, avec un bon bilan (27v-9d), les Spurs sont encore dans la course pour le titre cette année.

Eh bien oui, on sera dans la course comme d’habitude. Il y a beaucoup d’équipes qui sont performantes en ce moment et à la fin de l’année, il y aura 4 ou 5 équipes. On verra qui est en bonne santé et qui joue le meilleur basket dans quelques semaines.

On vous pose la question presque tous les ans… Qu’est-ce qui vous tente le plus : un titre avec l’équipe de France ou avec les Spurs cette année ?

Moi, je veux les deux (rires). Je veux les deux ! C’est vrai qu’un titre avec l’équipe de France, c’est ce qu’il me manque et ça me tient vraiment à cœur parce qu’on a déjà une médaille d’argent (2011) et une médaille de bronze (2005) aux championnats d’Europe. Il ne me manque plus que l’or pour avoir les trois médailles. Mais c’est vraiment dur de choisir. Moi, j’aimerais les deux.

Comment Nando De Colo, le petit nouveau, gère-t-il les cadences « infernales » de la NBA ?

Il m’a dit que c’était un rythme infernal parce qu’il n’y a pas de pause comme en Pro A. En Pro A, ils ont 10 jours de vacances, ils peuvent se mettre bien.

Vous sortez d’une grosse série de matchs. Et puis, finalement, vous perdez sur le parquet des Knicks. Est-ce un bon bilan quand même ?

Ça se passe bien, on jouait un bon basket et c’est vrai qu’on venait de gagner 7 matchs d’affilée. J’étais un peu déçu que le match de New York soit un 4ème match en 5 jours, parce que le jour d’avant, on bat Milwaukee, on arrive à 3h du matin à New York. C’est dommage. Je n’ai joué que 22 minutes, Pop (Gregg Popovich) nous a reposés. Je dis que c’est dommage parce qu’en NBA, on ne joue qu’une fois les Knicks. J’aurais bien voulu les jouer un jour où on n’avait pas de match avant. Par exemple, la semaine prochaine, on ne joue pas pendant 4 jours et j’aurais bien voulu jouer les Knicks quand on est frais, qu’ils sont frais et qu’on fasse un vrai match de basket.

Vous êtes aussi tombé sur le possible futur MVP de la saison, Carmelo Anthony…

C’est vrai, il a des bonnes chances. Il joue très, très bien, il fait une très grosse saison et c’est clair qu’il a des bonnes chances parce que ça fait longtemps que New York est en haut du classement. Ils ont une vraie bonne équipe, ils jouent bien au basket, et pourquoi pas. Après, tu as Lebron James comme toujours qui fait une très grosse saison mais après, pourquoi pas.

Cette année, vous affichez aussi des statistiques très intéressantes au shoot. C’était un de vos objectifs ?

L’un de mes objectifs cette année avec Cheap (coach spécialisé dans la mécanique de shoot) était de rester dans les 50% au tir et de passer la barre des 80% aux lancers francs et des 40% à 3pts. Ce sont des objectifs que je me donne pour continuer à travailler sur mon tir. Les lancers francs et les 3 points, ce sont deux aspects de mon jeu que je travaille beaucoup et je sais qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs qui tournent à des pourcentages comme ça. J’essaye de travailler dur pour rester à ce niveau-là. 80% aux lancers francs et 40% à 3pts, ce sont de bons objectifs. Les meilleurs shooteurs comme Nash, Durant ou Allen font régulièrement ces stats-là, donc j’essaye de me mettre des gros objectifs.

C’est bientôt le All-Star Game. Vous y croyez ?

Il reste encore deux semaines et il peut encore se passer beaucoup de choses. Mais si l’équipe continue à bien jouer, et que je continue à ce rythme-là, pourquoi pas.

Pour conclure Tony, la presse chinoise parle d’un changement de sponsor. Est-ce vrai que vous quittez Nike ?

Après 13 ans avec Nike, j’ai décidé de quitter Nike et de signer avec Peak (une marque chinoise) et je vais jouer mon premier match avec mes nouvelles chaussures le 9, contre les Lakers. Ça sera le début d’une nouvelle ère avec mes nouvelles chaussures.