RMC Sport

Parker : « Une série de folie ! »

Tony Parker (Spurs)

Tony Parker (Spurs) - -

Vainqueurs 117-89 devant leur public, les Spurs mènent désormais trois victoires à deux face au Thunder d’Oklahoma City. Tony Parker (12 points) espère que son équipe se qualifiera pour la finale au match 6, samedi.

NBA / Finale Conférence Est : San Antonio Spurs - Oklahoma City Thunder (3-2)
Le match 5 de la finale de conférence Est disputé la nuit dernière à San Antonio a confirmé le fait pour l’instant intangible de la série : celui qui reçoit l’emporte. Et quand ce sont les Spurs, ça ressemble même à une belle fessée. Hier, les coéquipiers de Tony Parker l’ont ainsi emporté (117-89) face à Oklahoma City. Un succès qui leur permet de reprendre les rênes de la série (3-2) et de ne pointer désormais qu’à une victoire de la finale. Défait lors de deux derniers matches sur le parquet d’OKC, San Antonio a retrouvé inspiration et confiance dans l’antre de l’AT&T Center. Et Oklahoma n’en finit de subir de sacrées roustes, accusant un écart moyen de 27 points en terre texane.

A 38 ans, Tim Duncan a inscrit 22 points et pris 12 rebonds, soit le 154e double double de sa carrière en playoffs. Il ne pointe plus qu’à trois longueurs du mythe Magic Johnsson. Dans son sillage, San Antonio a étalé son incroyable maitrise collective et deux hommes sortis du banc se sont particulièrement régalés : Boris Diaw (13 points, 6 passes) impeccable couteau-suisse, et Manu Ginobili (19 points). Côté OKC, le duo Durant (25 points), Westbrook (21 points) était trop seul pour espérer un dénouement heureux. Oklahoma aura l’occasion de se donner un sursis samedi lors du match 6 chez lui. S’il l’emporte, il faudra ensuite aller renverser TP et les siens chez eux. Pas gagné…

Tony Parker, les Spurs reprennent l'avantage (3-2) contre le Thunder. Chaque équipe s'impose assez largement chez elle dans cette série...

Je ne comprends pas cette série ! C’est vraiment bizarre le basket. En tout cas, le plus important, c’est qu’on ait gagné ce cinquième match. On a perdu nos deux rencontres à Oklahoma parce qu’on n’avait pas réussi à imposer notre jeu. C’est revenu ce soir (jeudi) et honnêtement, je ne sais pas pourquoi. C’est une vraie grosse victoire dans une série de folie.

Qu'est-ce qui a changé par rapport au match 4 ?

Matt Bonner a débuté la rencontre dans le cinq de départ à la place de Tiago Splitter parce que Pop (Gregg Popovich, ndlr) voulait mettre un shooteur sur le terrain afin d’écarter Ibaka de la raquette. De mon côté, j’ai essayé de faire jouer l’équipe. OKC défend très bien sur moi, ils me laissent très peu d’espace en attaque. Je suis donc obligé de m’adapter et de lâcher la balle assez rapidement pour mes coéquipiers. Ça ne me pose aucun problème, seule la victoire compte à mes yeux.

Vous vous rapprochez de la finale...

Nous ne sommes plus désormais qu’à une victoire d’une deuxième finale NBA consécutive. Si on pouvait s’éviter un septième match couperet à la maison, ce serait pas mal. On va tout faire pour en finir samedi à OKC. Mais on l’a vu depuis le début de cette finale de conférence, l’équipe qui évolue à domicile prend à chaque fois un net avantage. Ça s’annonce difficile mais si on arrive à rééditer le même match que ce soir avec autant d’intensité, on peut y croire.

>> NBA : Les Spurs à un pas de la finale

La rédaction