RMC Sport

Racisme : La NBA bannit Sterling à vie

Donald Sterling

Donald Sterling - -

Donald Sterling, le propriétaire des LA Clippers, a écopé mardi d’une suspension à vie pour ses propos racistes. Le patron de la NBA, Adam Silver, compte désormais sur les autres propriétaires pour le forcer à céder sa franchise.

La NBA a frappé aussi fort qu’elle le pouvait. Après le déclenchement d’une énorme polémique suite à des déclarations racistes de Donald Sterling, le patron de la Ligue nord-américaine de basket a annoncé mardi la suspension à vie du propriétaire des Los Angeles Clippers. « Ses propos sont profondément insultants et blessants, a déclaré Adam Silver lors d’une conférence de presse. Le fait qu’ils aient été prononcés par un propriétaire de la NBA ne fait qu’aggraver les dégâts et mon indignation. De tels sentiments sont contraires aux principes qui fondent une ligue multiculturelle et multi-ethnique. »

Lors d’une conversation privée, enregistrée à son insu et mise en ligne sur le site TMZ, l’homme d’affaires de 80 ans reprochait à sa petite-amie d’avoir posté sur Instagram une photo d’elle en compagnie de l’ancienne gloire des Lakers, Magic Johnson. « Tu n'as pas à te montrer à côté de noirs », déclare-t-il notamment. De quoi choquer jusqu’aux plus hautes sphères puisque même Barack Obama, premier président américain noir, a dénoncé ces propos. Des propos également sanctionnés de 2,5 millions d’euros d’amende (le maximum), qui seront reversés à des associations luttant contre les discriminations.

Magic Johnson : « Espérons que les autres 29 propriétaires feront ce qu'il faut »

S’il n’est pas en mesure de forcer Sterling à vendre la franchise californienne, estimée à quelque 575 millions de dollars (415 M€), le patron de la NBA a affirmé qu’il allait demander aux autres propriétaires de faire pression dans ce sens. « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que ça arrive ! », a déclaré d’une voix grave Adam Silver, qui s’était auparavant excusé auprès des « pionniers du jeu comme Earl Lloyd, Chuck Cooper, Sweetwater Clifton, le grand Bill Russell et plus particulièrement Magic Johnson. »

« Maintenant, espérons que les autres 29 propriétaires feront ce qu’il faut », a tweeté ce dernier, avant d’ajouter : « Les gens pour lesquels je suis le plus heureux sont le coach Doc Rivers ainsi que les joueurs et les fans des Clippers. Ils vont désormais pouvoir se concentrer sur le match de ce soir contre les Warriors. »

Now let's hope that the other 29 owners do the right thing.
— Earvin Magic Johnson (@MagicJohnson) 29 Avril 2014
Now let's hope that the other 29 owners do the right thing.
— Earvin Magic Johnson (@MagicJohnson) 29 Avril 2014

La cinquième manche du premier tour des playoffs entre les Clippers et Golden State est en effet programmé cette nuit à Los Angeles, alors que les deux équipes sont à égalité (2-2). La précédente rencontre avait été marquée par le mouvement de protestation des joueurs californiens qui, après avoir hésité à boycotté le match, avaient jeté leurs vestes au sol avant l’échauffement, puis avaient joué avec des chaussettes et des brassards noirs. Ils auront au moins la satisfaction de ne plus croiser la route de Sterling, au Staples Center ou ailleurs.

A lire aussi :

>> Affaire Sterling : l'Amérique s'enflamme

>> Curry profite de l'affaire Sterling

>> Sterling poussé vers la sortie... et remplacé par Magic Johnson !?

La rédaction