RMC Sport

Affaire Armstrong - Laporte : « J'ai vu chez Verbruggen une attitude mafieuse »

Bernard Laporte

Bernard Laporte - -

Ancien secrétaire d’Etat chargé des Sports, Bernard Laporte pointe du doigt le rôle des dirigeants de l’UCI dans les affaires de dopage qui secouent le cyclisme mondial, et notamment dans l’affaire Armstrong. « On a enlevé ses titres à Armstrong, mais ce qui me surprend le plus, c’est que les gens qui ont couvert tout ça sont toujours là, peste Laporte dans le Moscato Show sur RMC. A l’UCI, personne ne démissionne ! On dit : ‘’c’est Armstrong, c’est un sale type, il a organisé un système jamais vu’’. Je rappelle quand même que dans le vélo, on en est à la cinquième affaire en vingt ans. Dans dix ans, on aura encore une grosse affaire. Hein Verbruggen (ndlr : ancien président de l’UCI) n’est certes plus là, mais Pat McQuaid est encore là. Je le connais bien parce que je l’ai eu dans mon bureau lorsque j’étais secrétaire d’Etat : ils (ndlr : McQuaid et Verbruggen) voulaient nous voler le Tour de France ! Je leur avais répondu qu’ils ne voleraient rien du tout et le ton était monté. Moi, j’avais vu chez Verbruggen une attitude mafieuse, n’ayons pas peur des mots. Et quand on connait la complicité entre McQuaid et Verbruggen… On n’attaque pas le mal là. Ces gens-là, il y en a encore qui sont en place et qui doivent aussi s’en aller. »

Moscato Show