RMC Sport

Armstrong, sa vérité : toutes les réactions

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Retrouvez toutes les réactions après l’interview de Lance Armstrong par Oprah Winfrey jeudi soir aux Etats-Unis. Si l’Américain a reconnu s’être dopé, les observateurs restent sur leur faim.

16h24 - O'Grady : « C'est frustrant »

« Lance a déçu tout le monde sur cette planète, y compris nous, les coureurs. Nous avons tous essayé de croire qu’il nous avait battus proprement, parce qu’il s’entraînait plus dur que les autres. Mais maintenant, il a tout déballé. C’est décevant, frustrant. » 

15h46 - Bassons : « J'ai des regrets »

« J’ai encore quelques regrets : il avoue s’être dopé mais il ne va pas au-delà, ne donne pas de noms. Et puis, je suis un peu étonné quand même, quand il dit être revenu en 2009-2010 sans être dopé. Il finit 3e du Tour de France, il me semble ?... Quand vous avez gagné 7 Tours de France, quand vous revenez, c’est pour essayer de gagner et aller dire que non, je n’y crois pas. Honnêtement, je crois qu’il reste sur sa lignée et continue à donner l’image qu’il avait. »

14h10 - Lemond : « J'ai envie de vomir »

« J’ai envie de vomir quand j’entends que vous ne pouvez pas gagner le Tour de France sans dopage !. Si Armstrong avait donné les mêmes produits que ceux qu’il prenait à Floyd Landis et Tyler Hamilton, il n’aurait jamais gagné et tous deux l’auraient même certainement battu ! Car pour moi, à la base, Armstrong était un talent moyen. En étant propre, il ne se serait jamais imposé sur le Tour (…) Je n’ai pas vu de sa part un vrai besoin de rédemption, le remord de quelqu’un qui est sincèrement désolé. Ca donne un éclairage supplémentaire sur lui et je pense que les gens auront bien vu qu’il n’éprouve aucun remord. » (Source : cyclingnews)

13h25 - Prudhomme : « Aller jusqu'au bout »

« C’est le passé, le cyclisme a déjà changé. Aujourd’hui, on fait une photographie du passé, c’est presque une photographie sépia qu’on est en train de nous proposer. Mais c’est le passé. Les choses ont changé. Maintenant, pour être sûr que ça ne se reproduise plus, il faut aller jusqu’au bout. Il n’y a pas un sport où il y aurait le dopage uniquement avec tous les méchants, les voleurs, qui sont dans le même coin et de l’autre un monde merveilleux. Le cyclisme a sans doute beaucoup triché dans le passé, sans aucun doute, mais il fait depuis plusieurs années d’énormes efforts dans la lutte et il faut les continuer. Mais ils doivent exister dans tous les sports, et tous les sports doivent être traités de la même manière. »

12h37 - Lappartient : « Poser des questions qui peuvent fâcher »
Président de la Fédération française de cyclisme, David Lappartient n’est pas étonné des déclarations de Lance Armstrong lors de son interview diffusée cette nuit. Il espère que le Texan sera de nouveau interrogé devant des juges. « C’était attendu. On sent que tous les mots sont pesés, souligne-t-il. Il fallait que ça sorte. Que Lance Armstrong dise qu’il s’était dopé, on le savait tous au regard du rapport de l’USADA. Maintenant, il reste des questions au regard des complicités éventuelles dont il aurait pu bénéficier. Je doute que nous ayons la réponse dans la deuxième partie. Ce que je vois, c’est que l’USADA demande à ce qu’il puisse témoigner sous serment avec des questions moins négociées, comme cela a sans doute été le cas dans l’émission. Ce qui permettrait de poser des questions qui peuvent plus fâcher. »

12h04 - Jaksche : « Armstrong continue de mentir »
L'Allemand Jorg Jaksche est tombé en 2007 dans le cadre de l'affaire Puerto après avoir avoué s'être dopé. « J'ai été déçu par Armstrong. Sur pleins d'aspects, il continue de mentir. Cette histoire avec l'UCI et l'argent qu'il a donné pue vraiment. Il a dit ce qu'il avait prévu de dire pour ne pas s'attirer d'ennuis judiciaires. Il n'est pas crédible », a estimé l'ancien coureur passé par les équipes Once, CSC et Astana.

11h45 – Gilbert indifférent à Armstrong
Présent sur le Tour Down Under en Australie et interrogé par le Standaard, Phlippe Gilbert n’a pas souhaité commenter les aveux de Lance Armstrong : « Qu'est-ce que je dois dire ? Toute cette affaire n'est pas mon problème. J'espère maintenant que tout cela est fini, que tout le monde est content et que nous pouvons reparler de la course. Je n'ai pas l'intention non plus de regarder la deuxième partie samedi. Je n'ai pas le temps pour ce show. »

11h50 - Ballester : « Du mensonge, un peu de vérité et beaucoup de non-dits »

10h45 - La Ministre des sports déplore le manque de volonté de la part de l'UCI
Valérie Fourneyron, Ministre des sports, s'est montrée déçue des aveux « à minima » de Lance Armstrong.

10h20 - Benneteau : « Il faut qu’Armstrong paie »
Interrogé sur les aveux de Lance Armstrong peu après son élimination au 3e tour de l'Open d'Australie, Julien Benneteau s'est montré sans concession : « Il faut qu’il paie car il a volé des victoires. C’est dans la nature de l’homme de déjouer les règles. »

09h35 – Djokovic ulcéré par Armstrong
Novak Djokovic a violemment réagi aux aveux de Lance Armstrong après sa qualification pour les 8es de finale de l’Open d’Australie.

09h25 - Julien Lizeroux fait dans l'ironie pour commenter les aveux d'Armstrong

On nous aurait menti..???
— Julien Lizeroux (@JulienLizeroux) Janvier 18, 2013

09h00 - « Un grand pas » pour l'UCI
« La décision de Lance Armstrong de faire face à son passé est un pas important sur la longue route pour réparer les dommages causés au cyclisme et pour restaurer la confiance dans le sport, déclare Pat McQuaid, le président de l’UCI, dans un communiqué. Lance Armstrong a confirmé qu'il n'y avait pas de collusion ou de conspiration entre l'UCI et Lance Armstrong. Il n'y avait pas de tests positifs qui ont été couverts et il a confirmé que les dons faits à l'UCI étaient dans le but d'aider la lutte contre le dopage. (…) Lance Armstrong a également dit à juste titre que le cyclisme était un sport complètement différent aujourd'hui de ce qu'il était il y a 10 ans. En particulier l'introduction par l'UCI du passeport biologique en 2008 - la première fédération sportive à le faire - a fait une réelle différence dans la lutte contre le dopage. Enfin, nous notons que Lance Armstrong a exprimé le souhait de participer à un processus de vérité et de réconciliation, auquel nous serions heureux. »

08h41 - Bordry : « Je crois que c’est insuffisant »
Pierre Bordry, ancien président de l’Agence française de lutte contre le dopage, regrette que Lance Armstrong ne soit pas allé plus loin dans ses aveux. « Je pense que dans l’intérêt du cyclisme, on ne peut pas en rester là, explique-t-il. Il affirme qu’il a tout fait tout seul, qu’il ne disait rien à personne. Je crois que c’est insuffisant. Pour se faire des transfusions sanguines, pour accéder à l’EPO, il faut des conseils, des approvisionneurs et peut-être même des protections. Je crois qu’on a besoin de savoir tout ça. L’important, c’est d’éradiquer le dopage dans le cyclisme. Il faut que les agences antidopage soient clairement informées. Il faut qu’il aille un petit peu plus loin. Il faut aider les cyclistes à se sortir de cette situation dramatique. »

08h27 - Betsy Andreu en colère
Betsy Andreu, la compagne de Frankie Andreu (ex-coéquipier de Lance Armstrong), n'a pas du tout apprécié la prestation du Texan jeudi soir. « Il a voulu protéger des proches ! Il avait une chance de dire la vérité et c’est tout ce qui en ressort… » a-t-elle regretté sur CNN.

08h26 : Les sportifs américains twittent
Sur Twitter, plusieurs grands sportifs américains n'ont pas résisté à l'envie de commenter l'interview de Lance Armstrong. Pour Jonathan Vaughters, ex-coéquipier du Texan et manager de Garmin, qui a témoigné contre lui, c'est « un bon premier pas ».

A good first step. I need to sleep.
— Jonathan Vaughters (@Vaughters) Janvier 18, 2013
Wow..... Oprah comes out very strong!
— andyroddick (@andyroddick) Janvier 18, 2013
Seriously?????Part 2???Wtf???Terrible and genius of Oprah all at the same time
— andyroddick (@andyroddick) Janvier 18, 2013
Wow. Watching @oprah interview. Just WOW
— Serena Williams (@serenawilliams) Janvier 18, 2013

08h14 -Walsh : « C’était bon »
David Walsh (co-auteur de LA Confidential) : « Oprah a brillamment commencé l’interview avec une série de questions ‘oui’ ou ‘non’. C’était bon d’entendre Armstrong avouer s’être dopé. » (Twitter)

First reaction is Oprah began the interview brilliantly with her series of 'yes or no' questions. It felt good to hear him admit to doping.
— David Walsh (@DavidWalshST) Janvier 18, 2013

07h52 - Bassons : « Armstrong est quelqu’un de froid, de dur »
« Il a agi comme je pensais qu’il allait agir, explique Christophe Bassons, l’un des premiers à subir les foudres du tyran Lance Armstrong. C’est quelqu’un de froid, de dur. Il ne se met pas à pleurer devant une personne, devant les caméras. Il ne donne pas de noms. Il reconnaît son dopage, qui ne me surprend pas. C’est un peu le protocole de Festina à l’époque. Je suis quand même étonné qu’il n’ait pas donné de noms. Les réserve-t-il à la justice ou ira-t-il plus loin dans la deuxième partie de l’émission ? Je pense qu’il a des ambitions politiques. Il reste dans l’image qu’il veut donner de quelqu’un de très courageux, très dur. Il continuera à rester dans cette position. »

07h42 - Baal : « Armstrong continue à faire du Armstrong »
Pour Daniel Baal, l’ancien président de la Fédération française de cyclisme, les aveux de Lance Armstrong face à Oprah Winfrey s’accompagnent d’une énième forme d’arrogance. « Je regrette franchement qu’il n’y ait absolument pas de demande de pardon. Je regrette également qu’il indique que finalement, il ne faisait que son métier. En disant cela, il continue clairement à se moquer de ceux qui ne se dopaient pas. »

07h40 - Guimard : « Une mauvaise pièce de théâtre »
Membre de la Dream Team RMC, Cyrille Guimard n’a pas été convaincu par les aveux de Lance Armstrong. Trop calculé, trop prévisible. Il ne s’attend à guère mieux ce vendredi soir lors de la seconde partie.

06h56 - Guimard : « Nous n’avons rien appris »
« Nous n’avons rien appris, estime Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, après les aveux de Lance Armstrong cette nuit. Nous aurions appris quelque chose s’il était allé plus loin dans l’explication du système. Tant qu’on n’a pas cette explication, on fait du surplace. Ça a été conforme ce que nous attendions, un show à la Lance Armstrong pour avouer qu’il s’était dopé, ce que nous savions déjà. Ce qu’on a besoin de savoir, c’est qui était impliqué dans ce système de dopage. »

06h45 : Livestrong « déçue »
Livestrong, la fondation de lutte contre le cancer qu’a créée Lance Armstrong, a indiqué après son interview avec Oprah Winfrey qu’elle était « déçue qu’il ait trompé les gens pendant et après sa carrière cycliste, y compris elle ». « Même dans notre déception, nous exprimons aussi notre gratitude à Lance en tant que survivant pour sa conduite, son engagement et l'esprit qu'il a apporté aux malades et à toute la communauté » poursuit la fondation dans un communiqué.

05h28 : « Un petit pas » pour l’USADA »
« Il a finalement reconnu que sa carrière cycliste avait été construite sur la puissance combinaison du dopage et de la tromperie, se satisfait Travis Tygart, le patron de l’USADA, dans un communiqué. Son aveu est un petit pas dans la bonne direction. Mais si son désir de corriger ses erreurs est sincère, il devra témoigner sous serment à propos de son activité dopante. »