RMC Sport

Aveux d’Armstrong : toutes les réactions

Lance Armstrong

Lance Armstrong - -

Lance Armstrong a avoué s’être dopé lors de l’entretien accordé à Oprah Winfrey et enregistré ce lundi à Austin. Retrouvez toutes les réactions sur ces aveux du Texan, déjà destitué de ses sept victoires sur le Tour de France.

15h19- Cyrille Guimard : « Une formidable opportunité »

« Le cas Armstrong est un cas d’école qui ne devrait pas se reproduire, à condition que l’on aille chercher les responsables qui ont permis la mise en place de ce système. S’il se met à table, il va lever le voile sur ce qui s’est produit dans le cyclisme depuis des années. Sur tout ce qu’a induit le Pro Tour, ce circuit fermé qui amène des comportements mafieux. Tout cela doit exploser. Les déclarations d’Armstrong peuvent aller dans le bon sens pour sauver le cyclisme de cette impasse. C’est une formidable opportunité pour le cyclisme. S’il a le courage d’avouer, il sera peut-être pardonné par le monde du cyclisme mais pas réhabilité car il n’est pas innocent dans cette histoire. »

13h42 - Eric Boyer (président de l’Association internationale des groupes cyclistes professionnels) : « Qu’il dise tout de A à Z »

« Ce n’est pas une surprise, ce qu'il fait donne un sens à sa vie. Tricher et mentir pendant 15 ans et réaliser aujourd’hui que les exploits étaient complétements le fruit du dopage, il ne peut pas continuer à vivre avec ce poids. Il faut attendre le détail de ses aveux. Est-ce qu’il dit tout ? Est-ce qu’il parle des méthodes employées, des complicités, des médecins qui l’ont aidé ? Il faut qu’il dise tout de A à Z. »

12h30 - Gilles Simon : « J’ai toujours eu de gros doutes »

« Moi, j’ai toujours eu de gros doutes. C’est quelque chose qui paraissait évident avec les multiples déclarations de plusieurs coureurs de son équipe qui l’avaient signalé. A part pour un vilain règlement de compte, je ne vois pas pourquoi ils auraient fait ça. Il est acculé, il est obligé de reconnaitre, c’est comme ça. »

11h15 - Michaël Llodra : « La pyramide s’écroule »

« S’il annonce effectivement s’être dopé, c’est bien dommage. Vu le champion que c’est, ce n’est pas du tout bon pour l’image du vélo. Et puis surtout, pour ceux qui ne se dopent pas, je trouve que c’est terrible parce qu’il a tellement dit pendant des années qu’il ne s’était jamais dopé. Finalement, la pyramide s’écroule. Forcément on est toujours déçu quand un joueur ou un athlète se dope, encore plus quand c’est une icône du sport mondial. Il laissait rêveurs plein de gamins, il avait de belles paroles et finalement tu te rends compte que ce n’était que des paroles et que les actes ne suivaient pas. J’ai l’impression que s’il avoue, c’est que tout est ficelé derrière tout ça donc je ne suis pas sûr qu’il fera de la taule malgré tout. »

10h40 - Christopher Mesnooh (avocat au barreau de New York et Paris) : « Deux risques différents »

 « Il encoure deux risques différents. Il y a tout d’abord cette question de parjure qui normalement est prescrite, c’est-à-dire qu’il ne pourra plus être poursuivi pour une action de parjure puisque la prescription est de 3 ans. Donc ce qu’il reste principalement pour M. Armstrong, c’est toute une série d’actions en civil de la part des sociétés et personnes qui ont misé sur ses différentes victoires sur le Tour de France et qui vont demander le remboursement de l’argent qu’ils ont dépensé suite à ses différentes victoires. »

9h28 - Cyrille Guimard : « De simples aveux n’apportent rien »

 « De simples aveux n’apportent rien. Il faut dépasser le cas Armstrong en tant que tel et remonter pour faire en sorte que nous fassions véritablement la lumière sur cette affaire. Toute une équipe est impliquée. Mais ça ne peut pas se faire sans des protections, sans que des gens soient impliqués au plus haut niveau. Donc il faut démasquer, qu’il se mette à table pour dire comment les choses se sont passées. Et à partir de là, il remontera dans mon estime. »

9h - Christophe Bassons : « Qu’il aille plus loin dans ses aveux »

« Je reste méfiant. Pour l’instant, il aurait avoué. Armstrong s’est très bien construit, il a un système autour de lui avec des fuites, parfois fausses, donc je m’attends à tout. Je pense quand même qu’il l’a fait. Mais il faut voir de quelle façon. S’il a fait des aveux en allant plus loin, en dénonçant certaines personnes du niveau international, ce serait beaucoup plus constructif. Le mieux serait qu’il vienne tout simplement présenter ses excuses auprès des autres sportifs qu’il a pu voler ».