RMC Sport

Contador, l’ombre d’un doute

Alberto Contador

Alberto Contador - -

Le coureur espagnol a chipé, ce lundi, le maillot jaune à Andy Schleck. Dans des conditions discutables.

Il reste une vingtaine de kilomètres avant l’arrivée, dont trois d’ascension avant le sommet au Port-de-Balès. Le groupe maillot jaune, notamment composé d’Andy Schleck (Saxo Bank), Alberto Contador (Astana), Samuel Sanchez (Euskaltel), Denis Menchov (Rabobank) et Jurgen Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), possède quatre minutes de retard sur Thomas Voeckler.

C’est alors qu’Andy Schleck place une accélération pour tenter de décrocher Contador. Incroyable ! Le Luxembourgeois est victime d’un saut de chaîne qui le stoppe dans son élan. Il doit être dépanné. C’est le moment que choisit Alberto Contador pour contre-attaquer. « Un fait de course », disent les uns. « Un manque de fair-play », répondent les autres.

Johnny Schleck, le père d’Andy, préfère mettre fin à toute polémique. « C’est la course, assure-t-il. On ne fait pas de cadeau sur le Tour de France. Andy a eu un ennui mécanique, on ne peut pas attendre à chaque fois. Il peut encore attaquer. Je pense qu’il finira dans les cinq premiers et c’est déjà super bien ! »

Contador compte désormais 8 secondes d’avance sur Schleck. Si le Luxembourgeois veut récupérer ce qui a été son bien pendant une semaine, il va devoir creuser les écarts au cours des deux prochaines étapes de montagne. Car sur le contre-la-montre, samedi, l’Espagnol ne devrait, là encore, lui faire aucun cadeau.

C.Z.