RMC Sport

Cyclisme: Preidler quitte la Groupama-FDJ après ses aveux de dopage

Georg Preidler

Georg Preidler - AFP

Pris dans le vaste scandale de dopage qui affecte le sport autrichien, Georg Preidler a reconnu ce lundi s’être dopé ces dernières années. Le grimpeur de la Groupama-FDJ a dans la foulée donné sa démission à l’équipe de Thibaut Pinot. Qui perd là un équipier précieux en montagne.

Remous à la Groupama-FDJ ce lundi. En début de journée, Georg Preidler, l’Autrichien recruté la saison passée au Team Sunweb, a donné sa démission à la formation française, après avoir effectué des aveux de dopage dans la presse autrichienne. Le coureur de 28 ans, équipier de luxe de Thibaut Pinot lors du dernier Giro, avait terminé 81e du Tour du Haut-Var cette saison.

A lire >>> aveux de dopage dans le cyclisme autrichien

"L’équipe cycliste Groupama-FDJ regrette profondément cet écart individuel"

"L’Equipe cycliste Groupama-FDJ a été informée le 3 mars par l’Autrichien Georg Preidler de sa démission spontanée et immédiate, justifiée par son implication inexcusable dans l’affaire dite ‘Seefeld’. Le coureur, qui avait rejoint l’équipe il y a un an, a reconnu s’être fait prélever du sang à deux reprises en fin d’année 2018", écrit l’équipe managée par Marc Madiot, dans un communiqué publié sur son site internet ce lundi. "Compte-tenu de la gravité des faits en totale opposition avec les principes éthiques toujours défendus par l’équipe et ses sponsors Groupama et FDJ, Marc Madiot a pris acte de sa démission à effet immédiat. L’Equipe cycliste Groupama-FDJ regrette profondément cet écart individuel et collabore d’ores et déjà avec toutes les instances. A ce stade, l’équipe a pris contact avec l’UCI, l’OCLAESP, l’AFLD et le MPCC afin de les informer de ce cas et de l’engagement de l’équipe dans sa démarche de transparence."

29e du Giro l'an passé

Preidler avait ainsi expliqué au journal The Kronen qu'il "ne pouvait plus vivre plus longtemps avec ce secret" et qu’il s'était rendu à la police à Graz. "Ces cinq derniers jours ont été un cauchemar, je ne savais pas si j'allais être découvert, je ne savais pas si ce médecin avait tout avoué", avait-il déclaré, affirmant n'avoir commencé à se doper que "récemment" et que ses victoires, notamment sur le Giro, étaient "propres" (ndlr. Il ne compte que des victoires sur le Tour de Pologne et dans les championnats nationaux contre-la-montre). "J'ai fait la plus grosse erreur de ma vie".

Les aveux de Preidler, 29e du Giro en 2018, s’inscrivent dans le large scandale qui touche le sport autrichien depuis les Mondiaux de ski nordique mercredi dernier. Cinq skieurs avaient été arrêtés (deux Autrichiens, deux Estoniens, un Kazakh) et le démantèlement d'un vaste réseau de dopage basé à Erfurt (Allemagne), et dirigé par un médecin allemand de 40 ans (Mark S) avait été initié par les polices autrichiennes et allemandes. Un autre coureur cycliste autrichien, qui selon la presse est Stefan Denifl, avait aussi été interpellé et a avoué se doper.

PL avec AFP