RMC Sport

Dauphiné : Comme un avant-goût du Tour…

Chris Froome.

Chris Froome. - -

Un peu moins d’un mois avant les premiers coups de pédale sur le 100e Tour de France, plusieurs protagonistes annoncés de juillet se retrouvent ce dimanche au départ du Dauphiné, sur un parcours en forme de répétition générale de la Grande Boucle.

Il n’y aura pas Wiggins, tenant du titre absent et même forfait pour le Tour, mais Alberto Contador retrouvera bien un Britannique sur sa route. Chris Froome, l’autre joyau de la couronne, défiera l’Espagnol cette semaine pour les prémices du duel attendu de l’été. Derrière ces deux archi-favoris, une meute d’outsiders montre les crocs avec Joaquim Rodriguez, Samuel Sanchez, Alejandro Valverde, voire Thomas de Gendt.

En cas de défaillance de Froome, la machine Sky a un joker de luxe avec l’Australien Richie Porte, vainqueur de Paris-Nice cette année et dauphin du « Kenyan blanc » au Critérium international. Côté français, Nacer Bouhanni tentera de briller sur les sprints et Sylvain Chavanel chassera les étapes accidentées. A surveiller également, les premiers pas du jeune (21 ans) et prometteur grimpeur de l’équipe FDJ, Kenny Elissonde. Enfin, Europcar emmènera ses deux chefs de file, Thomas Voeckler et surtout Pierre Rolland, qui pourrait profiter d’un tracé montagneux pour se distinguer

Un mini Tour de France

Comme son grand frère de juillet, le Dauphiné fait cette année la part belle à la montagne. Au programme, 28 ascensions, 3 arrivées au sommet et, comme sur le Tour, l’ascension de l’Alpe d’Huez, cette fois placée en début d’étape. Autre similitude : un seul contre-la-montre, plutôt court (32km), situé en milieu de semaine. Pas vraiment gâtés, les sprinteurs trouveront quand même des terrains plus favorables pour exprimer leurs qualités lundi, mardi ou jeudi.

D’ici à l’arrivée prévue le 9 juin à Risoul, on devrait donc en savoir un peu plus sur l’état de forme des gros bras du prochain Tour de France. Enfin, de la plupart. Parmi les candidats au top 5 de la Grande Boucle, certains ont préféré la discrétion en s’alignant sur le Tour de Suisse (à partir du 8 juin). C’est le cas de Thibault Pinot ou encore de Ryder Hesjedal.