RMC Sport

Di Grégorio risque un an d’emprisonnement et 3750€ d’amende

-

- - -

Jacques Dallest, procureur de Marseille en charge du dossier Di Grégorio a rappelé ce jeudi les faits qui sont reprochés au coureur Cofidis. « Pour le sportif devrait être retenu la détention de procédé interdit sans justification médicale, a indiqué le procureur. Le procédé, c’est le kit. La peine, c’est un an d’emprisonnement et 3750€ d’amende. C’est le fait d’être venu avec un kit, et de s’être fait pratiquer. Ça tombe sous le coup des méthodes interdites. A la différence de l’usage de stupéfiants qui est interdit, pour un sportif il n’y a pas d’infraction à utiliser un produit dopant. Ce qui est interdit, c’est la détention, l’acquisition, la fabrication de produits, mais le simple usage n’est pas un délit. »