RMC Sport

Fédrigo : « Un grand soulagement »

Pierrick Fédrigo

Pierrick Fédrigo - -

Après Thomas Voeckler, lundi, un deuxième coureur de l’équipe Bbox-Bouygues Telecom s’est imposé ce mardi. Une victoire vécue comme une délivrance.

Pierrick Fédrigo, quel sentiment vous habite après cette victoire ?
C’est un vrai soulagement. Hier soir, j’étais encore au massage et je doutais beaucoup, j’avais peur de ne pas y arriver. Je craignais de finir ce Tour dans l’inconnu, même si j’avais déjà participé à une échappée. Quand on est sur le Tour de France, on est là pour gagner.

Vous étiez serein aujourd’hui. On avait l’impression que vous vous promeniez…
Non, au Tour de France, on ne se promène jamais. J’étais échappé avec des coureurs comme Cunego ou Armstrong. Il y avait Christophe Moreau qui marchait fort aussi. On a su tous s’entendre, tout le monde y a cru et c’est ça qui a fait que dans le final on est revenu sur Barredo

Que vous êtes-vous dit avec Armstrong ?
Il m’a dit que c’était moi qui était le plus rapide du groupe, donc il ne voulait pas trop rouler mais bon, finalement, il a roulé aussi et ça c’est bien passé avec lui.

Six victoires françaises sur ce Tour, c’est une vraie bonne nouvelle…
Oui, mais les Français ont toujours attaqué sur le tour. Peut-être que cette année il y a un peu plus de réussite. On a toujours été là. Hier, c’était Thomas (Voeckler), aujourd’hui c’est moi. Tant mieux.

PYL