RMC Sport

Ferrand-Prevot : « Si je me retrouve devant… »

Pauline Ferrand-Prevot

Pauline Ferrand-Prevot - -

Après avoir terminé 8e de la course en ligne, la jeune Tricolore Pauline Ferrand-Prevot (20 ans) espère réaliser un exploit ce samedi en décrochant une médaille en VTT cross-country (13h30), elle qui reste sur deux titres mondiaux chez les juniors.

Pauline, n’est-ce pas trop long d’attendre jusqu’au dernier week-end avant d’entrer en lice en VTT ?

Si, j’ai hâte d’y être et d’en découdre. Malgré ça, je ne sais pas comment va se dérouler la course. C’est un circuit qui est différent des Coupes du monde.

Il est artificiel. Qu’en pensez-vous ?

C’est vrai qu’on a l’impression que tous les rochers ont été posés les uns sur les autres. Mais c’est un joli circuit. Certains disaient qu’il n’était pas technique mais en fait, il est super piégeux. Si on n’est pas lucide, ça fera du dégât.

Quelles sont vos ambitions ?

Le top 8, c’est raisonnable. C’est ma première saison en Elite. J’ai fait quatrième en Coupe du monde cette année. Ce sera compliqué de faire mieux.

La présence à vos côtés d’un vététiste aussi titré que Julien Absalon est-elle un plus ?

Oui. C’est quelqu’un d’extrêmement ouvert et sympathique. C’est un énorme plus pour toute l’équipe. Ça se ressent énormément.

Pouvez-vous espérez une place podium ?

Oui. Le but sera de prendre un super départ et d’accrocher les meilleurs. Si je me retrouve devant, avec mon envie et ma gnaque, je pense que je peux faire quelque chose de bien. Je devrais être dans un bon jour. On est tous ici pour la même chose. Il faut y croire jusqu’au bout.

Vous avez déjà participé à la course en ligne. Est-ce un avantage ?

Non. Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée dimanche après la course en ligne, j’étais déjà dans le VTT. Je suis concentrée sur cette performance et rien d’autre.

Propos recueillis par J. Richard à Londres