RMC Sport

Guimard : « C’est pour faire pleurer dans les chaumières »

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard - -

Alors que Lance Armstrong va donner une grande entrevue à la télévision américaine le 17 janvier prochain, Cyril Guimard, membre de la Dream Team RMC, se montre sceptique quant aux chances d’y voir des aveux. Et réaliste sur les véritables motivations du Texan.

Cyril, qu’attendez-vous de l'intervention de Lance Armstrong ?

Pas grand-chose, parce que quand on veut faire des aveux dans une affaire telle que celle-là, on va devant un juge ou un procureur, on va devant la justice et à partir de ce moment-là, on parle. Là, Lance Armstrong, et c’est assez fidèle à son image, est en train de mettre en place un grand show télévisé pour faire pleurer dans les chaumières. Que dira-t-il pendant une heure et demie à la télévision ? Des banalités et surtout, des banalités pour essayer de faire en sorte que le peuple américain lui pardonne.

A votre avis, qu'est-ce qu’Armstrong devrait dire pour redorer son image ?

Il avait un choix, c’était d’avouer devant la justice, pas à la télévision. A mon avis, c’est une opération montée depuis un certain temps d’où les fuites que l’on a pu avoir dans la presse. On est dans une forme de manipulation mais qui, à mes yeux, n’a aucune réalité juridique. Est-ce qu’il va dire pendant une heure et demie avec qui il organisait le système de dopage, qui était impliqué, qui couvrait au plus haut niveau des instances ? Je ne pense pas. Non, c’est un show télévisé pour soigner son image et répondre à ses nombreux sponsors, sa fondation, qui le pressent de dire quelque-chose. Qu’il dise simplement : « Oui, je me suis dopé, je regrette », ça n’a pas de sens.

Lance Armstrong aurait également tenté de faire un don de 250 000 dollars à l'USADA, l’agence antidopage américaine qui l’a fait tomber...

Ce n’est pas étonnant, ça fait partie des scénari de cette affaire avec différentes étapes. Il a fait des dons à l’Union Cycliste Internationale. A l’USADA, c’était bien de le faire aussi, mais pour l’émission qu’il doit faire la semaine prochaine, je pense que c’est lui qui va toucher un chèque. 

Propos recueillis par Georges Quirino