RMC Sport

Ils ont fait craquer Evans

Cadel Evans a lâché son maillot jaune face aux attaques répétées de ses adversaires, il tombe sur les épaules de Frank Schleck, Simon Gerrans s’impose à Prato Nevoso, résumé de cette étape dantesque.

Cela pourrait s’appeler le plan anti Cadel Evans. Tout le monde voulait la peau du maillot jaune avant cette première étape alpestre entre Embrun et Prato Nevoso en Italie. Cadel Evans le savait mais il n’a pas pu résister aux attaques répétées de tous ses concurrents. La coalition anti-Evans a fonctionné. Andy Schleck, Franck Schleck, Carlos Sastre, Denis Menchov, Alejandro Valverde, Bernhard Kohl, ils ont tous placé une banderille. Même si Evans n’étaient pas dans un grand jour, il a résisté pour ne perdre que 9 secondes sur Schleck et 30 sur Menchov. Ce n’est pas grand-chose mais la cuirasse du coureur de la Silence-Lotto a été entamée. Sastre, Menchov et Kohl lui étaient supérieurs. Franck Schleck peut-être pas mais Evans a cédé à quelques mètres de l’arrivée ces secondes qui pourront être précieuses. Schleck n’étaient pas à son top non mais il a pris son temps et a chipé ce maillot jaune qu’il avait loupé pour une seconde dans les Pyrénées.

La CSC va être la cible de tous

En position de chasseur, la CSC va maintenant se retrouver en position de chassée avec ce maillot jaune dans ses rangs. Il faudra voir ce que ça va donner lors des deux prochaines étapes alpestres mardi et mercredi. Comment vont-ils gérer quand les attaques vont fuser de toute part comme aujourd’hui ? Andy a les moyens de se sacrifier pour son frère, il l’a prouvé aujourd’hui en menant un train d’enfer vers Prato Nevoso. Carlos Sastre est placé. L’Espagnol était le plus fort avec Kohl et Menchov. Attention au Russe qui a été impressionnant dans la montée même s’il a payé sur l’arrivée les efforts déployés après sa chute. Il a effectué un rapproché au classement. Il n’est plus qu’à 38 secondes au général. Avec 6 coureurs en moins d’une minute, difficile de trouver le nom du futur vainqueur. La surprise s’appelle Berhnard Kohl. L’Autrichien, porteur du maillot à pois, s’est révélé aujourd’hui en étant avec les meilleurs jusqu’au bout. Il réalise la meilleure performance d'un Autrichien sur le Tour puisqu'il occupe la deuxième place à sept petites secondes de Schleck.

Un Australien perd le maillot jaune, un autre gagne l’étape

Le scénario de cette étape était vite dessiné avec 4 hommes loin devant dès les premiers kilomètres et sous une pluie d’enfer. Arrieta, Martinez, Pate et Gerrans ont compté plus d’un quart d’heure d’avance sur le peloton. Ensemble ils se sont joués la gagne. Martinez le Basque a essayé de lâcher tout le monde sur les premières pentes du Prato Nevoso mais sans y parvenir. Simon Gerrans a fait parler sa pointe de vitesse à l’arrivée pour la deuxième victoire du Crédit Agricole après celle de Thor Hushovd. Si L’Australie pleure la perte du maillot jaune avec Cadel Evans, elle sourit car Gerrans a gagné une étape de prestige sur un terrain inattendu pour lui. Sans vouloir faire ombrage au vainqueur du jour c’était derrière que tous les projecteurs étaient braqués.

La révélation Berhnard Kohl

La CSC a fait marcher son train au pied de la dernière difficulté du jour, la montée finale vers Prato Nevoso. Andy Schleck, conducteur de ce train, a fait lâcher tous les seconds couteaux. Il ne restait que les meilleurs. Sauf les Italiens. Absents alors que le Tour s’arrêtait dans la botte. C’est le moment que choisit le d’habitude timide Denis Menchov pour se découvrir. Malheureusement pour le Russe, la malchance allait le frapper alors qu’il semblait bien supérieur à ses poursuivants. Il glissait dans un virage et se retrouvait sur le dos. Le coureur de la Rabobank faisait un effort pour revenir dans le groupe maillot jaune avant d’embrayer avec Sastre, Kohl et Valverde. Evans et Franck Schleck étaient collés ensemble, derrière à 30 secondes, trop occupés à se regarder pour tenter quelque chose. A ce poker menteur, Evans a failli juste avant l’arrivée sur un dernier coup de butoir du Luxembourgeois. Devant eux à 30 secondes, Kohl et Sastre faisaient péter Menchov qui payait les efforts consentis après sa chute. Alejandro Valverde, à la peine dans les Pyrénées retrouvait des couleurs dans les Alpes avec la 7e place de l’étape. Tout le monde est là et ça fait plaisir. Personne n’est intouchable. La journée de repos de lundi fera du bien à tous les coureurs avant d’attaquer les terribles journées de mardi et mercredi. Entre Schleck premier et Sastre sixième il n’y a que 48 secondes. Du jamais-vu. On voulait savoir qui perdrait le Tour après l’étape du jour. Raté. Personne ne s’est grillé. Qui s’en plaindra ?

Classement de l'étape:

1. Simon Gerrans (AUS/C.A) les 183,0 km en 4h50:44.

(moyenne: 37,767 km/h)

2. Egoi Martinez (ESP/EUS) à 0:03.

3. Danny Pate (USA/GAR) 0:10.

4. Jose Luis Arrieta (ESP/A2R) 0:55.

5. Bernhard Kohl (AUT/GST) 4:03.

6. Carlos Sastre (ESP/CSC) 4:03.

7. Alejandro Valverde (ESP/GCE) 4:12.

8. Denis Menchov (RUS/RAB) 4:23.

9. Frank Schleck (LUX/CSC) 4:41.

10. Christian Vande Velde (USA/GAR) 4:43.

11. Roman Kreuziger (CZE/LIQ) 4:46.

12. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 4:50.

13. Cadel Evans (AUS/SIL) 4:50.

14. Andy Schleck (LUX/CSC) 4:58.

15. Kim Kirchen (LUX/COL) 5:34.

16. Sylvester Szmyd (POL/LAM) 5:42.

17. Sandy Casar (FRA/FDJ) 5:43.

18. Stéphane Goubert (FRA/A2R) 5:44.

19. Tadej Valjavec (SLO/A2R) 5:46.

20. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 5:46.

Classement général du Tour de France après la 15e étape:

1. Frank Schleck (LUX/CSC) 63h57:21.

2. Bernhard Kohl (AUT/GST) à 0:07.

3. Cadel Evans (AUS/SIL) 0:08.

4. Denis Menchov (RUS/RAB) 0:38.

5. Christian Vande Velde (USA/GAR) 0:39.

6. Carlos Sastre (ESP/CSC) 0:49.

7. Kim Kirchen (LUX/COL) 2:48.

8. Vladimir Efimkin (RUS/A2R) 3:36.

9. Alejandro Valverde (ESP/GCE) 4:11.

10. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 4:34.

11. Mikel Astarloza (ESP/EUS) 5:18.

12. Vincenzo Nibali (ITA/LIQ) 5:22.

13. Tadej Valjavec (SLO/A2R) 6:27.

14. Roman Kreuziger (CZE/LIQ) 7:15.

15. Damiano Cunego (ITA/LAM) 7:43.

16. Maxime Monfort (BEL/COF) 8:34.

17. Andy Schleck (LUX/CSC) 9:01.

18. Alexandre Botcharov (RUS/C.A) 9:52.

19. Laurens ten Dam (NED/RAB) 12:33.

La rédaction