RMC Sport

L’hommage du peloton à Weylandt

En hommage à Wouter Weylandt, décédé lundi, le peloton a neutralisé la 4e étape du Giro

En hommage à Wouter Weylandt, décédé lundi, le peloton a neutralisé la 4e étape du Giro - -

La quatrième étape du Giro a été neutralisée, mardi, par les équipes au lendemain de la mort accidentelle du coureur belge. Sa formation, Leopard Trek, a décidé de quitter le Tour.

Le Giro a pris des allures de cortège funéraire, mardi à l’occasion de la 4e étape entre Gênes et Livourne, en hommage à Wouter Weylandt, décédé lundi après avoir lourdement chuté dans la descente du Passo del Bocco. « C’est un jour très difficile, a déclaré Alberto Contador avant le départ, lorsque je suis arrivé hier sur la ligne d’arrivée, j’ai eu un drôle de sentiment qui m’a parcouru, revenir sur le vélo aujourd’hui c’est spécial. »
Une minute de silence, précédée d’une sonnerie aux morts jouée au clairon, était prévue sur la place des Mille, lieu de ralliement avant le départ. Les 206 coureurs, dont bon nombre arboraient un brassard noir comme les Quick Step par qui Weylandt est passé, ont neutralisé la quatrième étape, chacune des 23 équipes dictant l’allure (entre 37 et 40 km/h), par tranche de 10 km. Les formations ont défilé en ordre inverse du classement général, l’équipe Garmin du maillot rose David Millar fermant le ban en entrant à Livourne. A un kilomètre de l’arrivée, l’Ecossais a laissé franchir la ligne d’arrivée aux huit coéquipiers de Weylandt, qui entouraient l’Américain Tyler Farrar (Garmin), le meilleur ami du défunt. Le peloton est entré dans Livourne sous les applaudissements contenus du public.

Il est mort sur le coup

La veille, le patron du Giro, Angelo Zomegnan, avait laissé carte blanche aux coureurs pour se déterminer selon leurs convictions. C’est ainsi que la formation luxembourgeoise des frères Schleck, bien qu’endeuillée, a finalement décidé de quitter le Tour d’Italie à l’issue de l’étape de mardi. Tout comme Farrar, qui a annoncé qu’il quittait le Giro dans la soirée pour rejoindre la famille du défunt. Cette dernière s'est rendue dans la descente du Passo del Bocco où le coureur a perdu la vie ; sa compagne Anne-Sophie, qui attend un enfant pour le mois de septembre, et ses parents ont déposé des fleurs. La famille de Weylandt est également allée se recueillir à la chambre mortuaire de Lavagna où la dépouille du coureur a été transportée après l'accident. Selon les premières conclusions du médecin légiste, Weylandt est mort sur le coup, victime d’un traumatisme cranio-facial fatal.

Louis Chenaille