RMC Sport

Madiot : « Un signe d'encouragement pour le cyclisme français »

-

- - -

Même s'il n'était pas particulièrement inquiet, le directeur sportif de la FDJ est malgré tout rassuré que son équipe ait été invitée par ASO à participer au prochain Tour de France. Il est aussi satisfait du choix des organisateurs de n'inviter que des équipes françaises, qu'il prend comme une preuve de reconnaissance de leur travail.

Marc Madiot, êtes-vous satisfait de la sélection de l'équipe FDJ pour le prochain Tour ?

C'est une satisfaction, voire la confirmation, qu'on soit sur le Tour de France, même si je n'étais pas vraiment très inquiet. Compte tenu de l'effectif que nous avons pour 2011, et de nos résultats passés, je voyais mal comment nous pouvions être absents du Tour. Mais c'est toujours mieux quand on le sait !

ASO n'a invité que des équipes françaises, c'est un signe fort de leur part ?

C'est le signe qu'ASO s'intéresse au devenir des équipes et du cyclisme français, c'est une bonne nouvelle. On fait confiance aux coureurs français, au sérieux des équipes françaises. Il est tout à fait normal et naturel qu'il y ait un nombre minimum de coureurs français sur la ligne de départ du Tour. C'est logique qu'ASO ait retenu quatre équipes françaises en plus d'AG2R. C'est un bon petit signe d'encouragement.

Les coureurs français auront-ils plus de pression sur les épaules ?

Non, ce n'est pas une pression supplémentaire. Qu'on soit wild card ou non, la pression est la même pour chaque coureur du Tour. Une fois que la compétition est lancée, c'est la même chose pour tout le monde.

Propos recueillis par Guillaume Palacios