RMC Sport

Moreau : «Valverde est un phénomène»

Le coureur cycliste de la Caisse d'Epargne se dit impressionné par son leader, l'Espagnol Alejandro Valverde

Le coureur cycliste de la Caisse d'Epargne se dit impressionné par son leader, l'Espagnol Alejandro Valverde - -

De retour dans le peloton à 39 ans, le coureur français prend le départ de la course du Soleil au sein de l’équipe Caisse d’Epargne. Il parle de son leader Alejandro Valverde, qui a fait appel devant le TAS de sa suspension de deux ans de compétitions en Italie pour son implication dans l'affaire « Puerto ».

Christophe Moreau, quelles sont les ambitions de votre leader Alejandro Valverde pour ce Paris-Nice ?
C’est simple, Valverde fait toutes les courses pour les gagner. Il s’est déjà imposé sur le Tour Med et il sera en mesure de gagner le Paris-Nice. C’est un vrai phénomène. Après, on pense beaucoup au Tour. Il faut qu’on continue à bien vivre au sein de cette équipe Caisse d’Epargne.

Valverde a été reconnu coupable de dopage. Quel coureur est-il au quotidien ?
C’est vraiment un phénomène, un grand champion. J’ai croisé de grands coureurs mais des comme ça, il y en a peu. Il domine son sport d’une façon tellement légère que c’en est surprenant. Humainement, il a aussi beaucoup de qualités. Après on verra d’ici la fin mars. La décision va tomber. En attendant, on avance.

Comment vit-il toute cette affaire ?
C’est l’exemple numéro 1. Il va de l’avant. Il essaie d’être plus fort que jamais. Il ne parle jamais de cette histoire. Dans l’équipe, personne ne s’apitoie sur son sort.

Cela peut-il perturber votre équipe ?
Une équipe avec Valverde et sans Valverde, c’est une équipe évidemment différente. Fatalement, on va croiser les doigts pour qu’il puisse être avec nous pendant l’intégralité de la saison.

A titre personnel, qu’en pensez-vous ?
Moi je trouve que tout cela arrive un peu tard. Sanctionner de nouveau Valverde ferait beaucoup de mal au vélo. En espérant que tout rentre dans l’ordre et qu’on puisse parler d’autre chose que cette affaire.

La rédaction