RMC Sport

Paris-Nice: Démare renoue avec le succès et l'ambition

Arnaud Démare, le sprinteur de la FDJ qui nourrit de grosses ambitions cette saison après une année 2015 décevante, s’est imposé au sprint lors de 1ère étape de Paris-Nice jugée à Vendôme, devant le Britannique Swift (Sky) et son compatriote Bouhanni (Cofidis). Matthews conserve son maillot jaune.

Le Français Arnaud Demare s’est adjugé la première étape de Paris-Nice ce lundi, en devançant au sprint le Britannique de la Sky, Ben Swift, et son compatriote et ancien partenaire à la Française des Jeux, Nacer Bouhanni, depuis l’an passé chez Cofidis.

Au lendemain de la victoire de Michael Matthews dans le prologue, le sprinteur tricolore se signale donc en remportant son deuxième succès de la saison, après une étape dans la Méditerranéenne le mois dernier.

"S’imposer devant des gros noms, c'est cool !"

"« C’est une victoire que j’attends depuis longtemps, souligne le Français. Je sais que j’en suis capable. L’année dernière ne m’a pas souri avec beaucoup de pépins. J’ai prouvé que j’avais les jambes pour encore en gagner une belle. Ma dernière belle doit être le championnat de France (en 2014, ndlr). C’est le genre d’épreuve où je n’ai pas le déclic. Et pourtant, je sais que j'ai les jambes, je vais pouvoir en profiter. C’est un gros plateau. Quand on s’impose, on s’impose devant des gros noms : c’est donc cool ! »

Et d'ajouter, au sujet du final du jour et de ses secteurs calcaires : "Dès qu’on met de l’atypique, j’aime ça. Ça ne ressemble pas à des pavés car on peut plus tourner les jambes, c’est plus fluide. C’était sympa. Heureusement qu’il n’y a pas eu trop de pluie, sinon ça aurait été dangereux. »

F.Pineau : "Il a pris de la valeur, de la puissance"

Cette victoire est la première sur une épreuve World Tour en France pour Démare, qui a ciblé les classiques du mois d’avril cette année, faisant ainsi l’impasse sur le prochain Tour de France. "C’est un gros soulagement, surtout pour lui, poursuit Franck Pineau, directeur sportif à la FDJ. Pour l’équipe, c’est une libération. Toute l’année dernière, il s’est chargé. Il a gagné sur la Méditerranéenne. En respectant la Méditerranéenne, Paris-Nice c’est autre chose. C’est World Tour. Je suis quasi sûr qu’il fera l’année faite il y a 2 ans, et même en mieux. Il a pris de la valeur, de la puissance. Le top 5, c’est peut-être un peu tôt. Mais les 10 meilleurs du sprint, je pense. On travaille avec lui pour faire des beaux sprints. On y croit fortement. Lui aussi. On est à la veille de voir un très beau sprinteur français. »

Matthews conserve le maillot jaune

Le champion de France 2014, pointe désormais à la 9e place du général, à 14 secondes de Michael Matthews qui conserve la tête de ce Paris-Nice. Le maillot jaune pourrait même prolonger l’aventure demain, au terme de la deuxième étape ralliant Contres à Commentry, et ce, malgré une côte de 3ème catégorie à un peu moins de 50 kilomètres de l’arrivée.

DC avec P.Taisne