RMC Sport

Quels cadors pour la montagne ?

Andy Schleck

Andy Schleck - -

Etats de forme des favoris présumés de la course avant la première étape alpine, ce samedi.

Alberto Contador (9e à 1’40) : la force tranquille
Le tenant du titre peut aborder la montagne avec sérénité. Sorti grandi et rassuré de l’enfer des pavés du Nord mardi malgré un problème mécanique, le coureur espagnol reste le « grandissime » favori pour la victoire finale. Il pourrait être en jaune dès dimanche soir à Morzine-Avoriaz et aborder en patron mardi le col de la madeleine, premier col hors-catégorie au programme de ce tour 2010.

Andy Schleck (6e à 1’09) : le rescapé
Après avoir frôle l’abandon à la suite d’une chute dans l’enfer du Nord, le luxembourgeois est resté en course grâce aux encouragements désespérés de son frère. Ses 31 secondes d’avance au général sur Contador sont un bien maigre pécule aux pieds des Alpes. Mais après être passé si près de la catastrophe sportive et humaine, Andy ne peut que garder espoir dans la lutte finale. Le podium est possible. La victoire reste un rêve.

Cadel Evans (3e à 39’) : la discrétion de l’outsider
Son manque de charisme et sa discrétion ont souvent desservi l’Australien qui préfère se cacher plutôt que de se montrer. Mais sa remarquable gestion de l’étape dans le Nord l’a remis dans la lumière. Son maillot de Champion du monde lui a offert une crédibilité supplémentaire. Reste à, enfin, oser en montagne pour participer à la grande bataille pour le maillot jaune. Prendre des risques, voilà le défi désormais de Cadel Evans.

Lance Armstrong (18e à 2’30) : un boss cabossé
Pour la première fois depuis très longtemps, Lance Arsmtrong ne fait plus peur. Ou presque. Parce que l’Américain conserve quand même cette capacité à croire en ses forces. Le Nord s’est révélé être un enfer pour lui avec une chute inhabituelle et un retard au général (presque ?) rédhibitoire. Pour espérer une place sur le podium, l’Américain va devoir attaquer et se dévoiler, un rôle qu’il ne maîtrise pas. Le Tour de trop ?

Hubert Allin