RMC Sport

Romain Bardet: "J'ai vraiment l'impression de repartir de zéro"

Romain Bardet va vivre en 2021 sa première saison sous les couleurs du Team DSM (anciennement Sunweb), après 9 ans passés en pro chez AG2R la Mondiale. Engagé pour deux saisons avec sa nouvelle équipe, l'Auvergnat âgé de 30 ans s'attend encore à franchir des caps. Et peut être un jour accomplir son rêve de porter le maillot jaune sur le Tour.

C'est un nouveau défi pour vous, une nouvelle équipe, (team DSM), c'est quoi le sentiment à quelques semaines de la reprise?

Je suis vraiment content de pouvoir endosser les couleurs d'une nouvelle équipe. Je vais avoir un nouvel environnement de travail, des personnes qui me font confiance et inversement. Je m'attends à vivre une très belle expérience. Mes nouveaux équipiers sont vraiment très forts. J'ai hâte que tout cela commence. J'ai vraiment l'impression de repartir de zéro. C'est un vrai nouveau challenge après 9 ans en pro chez AG2R. C'est un gros changement de quitter toutes ces personnes qui m'ont fait grandir et progresser et avec lesquelles j'étais très heureux. Mais c'était le bon moment pour sortir de ma zone de confort. Pour me mettre un peu en danger.

Qu'est ce que cela va changer dans votre quotidien?

C'est une nouvelle façon de travailler. Je vais pouvoir me baser sur un staff très expérimenté. Les experts travaillent en relation étroite. Tout est pensé en amont pour la réussite du coureur, c'est une façon encore plus technologique et scientifique de travailler. Je découvre ça actuellement et je suis content de la façon dont on travaille, ca correspond bien à ma manière de fonctionner.

C'est quoi la somme de petits détails que vous cherchez à améliorer?

C'est l'addition de tout un tas de choses. On se met au fil des années dans une routine. Là je repars d'une feuille blanche. Chez DSM, y'a un pool d'entraîneur, un coach au dessus, un expert des données ... Tout est fait pour avoir un maximum de data sur mon entraînement et travailler de la façon la plus intelligente possible. J'étais très content chez AG2R, mais j'étais dans le confort et je ne voulais pas changer les choses. Là je me laisse guider dans un nouveau schéma.

"Porter le maillot jaune? Ce serait un accomplissement"

Vous arrivez dans une équipe très forte avec Hirschi, Kragh Andersen. Une équipe aux 4 victoires d'étapes sur le dernier Tour...

Ils font vraiment éclore des jeunes chaque année, et veulent développer le potentiel de chaque coureur. A moi de faire mes preuves pour intégrer ce collectif là, c'est un vrai challenge qui m'attend. Romain Combaud sera aussi avec moi. On s'apprécie beaucoup, on habite à moins de 2 kilomètres l'un de l'autre (à Clermont-Ferrand), on s'entraîne ensemble, sur le vélo, à la muscu, c'est un ami dans la vie de tous les jours. C'est super de rejoindre l'aventure tous les deux.

Votre rêve c'est quoi désormais? Porter le maillot jaune?

Le porter ce serait un grand accomplissement, maintenant je vais pas fixer toute ma saison là dessus, si l'opportunité se présente, pourquoi pas.

Plutôt Tour, Giro ou Vuelta en 2021?

Bonne question... Ce n'est pas décidé actuellement. Pour l'instant je me concentre sur ma préparation hivernale, développer la base, mes qualités, et le staff décidera ensuite en fonction de l'ensemble des coureurs et des parcours.

Sur le Tour, il y aura beaucoup de chronos en 2021. Pas très favorable pour vous...

C'est vrai, mais c'est pareil pour tous les grimpeurs. Je ne suis pas le seul à avoir cette problématique d'un parcours pas forcément à mon avantage du tout. Mais je ne laisse pas polariser mon attention par le Tour de France. Je sais que j'aurai de quoi m'exprimer. Contrairement aux autres années, je pense pas au Tour aussi tôt.

Être dans une équipe étrangère, ca enlève de la pression par rapport au Tour?

 A l'usage je verrai si ca enlève de la pression ou pas. Ce qui est sûr c'est que l'équipe ne sera plus axée sur ma seule petite personne. Ils ont fait un grand Tour sans jouer le général ni les sprints.

Propos recueillis par Arnaud Souque