RMC Sport

Giro: Simon Yates gagne en grimpeur la 19e étape, Bernal cède mais ne rompt pas

Simon Yates lors de la 19e étape du Giro, le 28 mai 2021

Simon Yates lors de la 19e étape du Giro, le 28 mai 2021 - LaPresse / Icon Sport

Le Britannique Simon Yates (BikeExchange) a enlevé en solitaire la 19e étape du Tour d'Italie cycliste, vendredi, à l'arrivée au sommet d'Alpe di Mera. Le Colombien Egan Bernal (Ineos), troisième de l'étape, a gardé le maillot rose de leader à deux jours de l'arrivée à Milan.

Il est le meilleur grimpeur de cette fin de Giro, et celui que tout le monde attend pour tenter de déstabiliser le maillot rose Egan Bernal lors des dernières étapes du Tour d'Italie. Ce vendredi, Simon Yates (BikeExchange) a précédé de 11 secondes le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) qui a décroché Bernal (Ineos) dans le dernier kilomètre.

Le Colombien d'Ineos conserve son maillot rose de leader du classement général mais compte désormais 2 minutes et 29 secondes d'avance sur son dauphin, l'Italien Damiano Caruso (Bahrain Victorious) et 2 minutes et 49 secondes sur Simon Yates. La dernière étape de montagne, qui se déroulera demain, pourrait s'avérer décisive.

Bernal limite la casse

Dans l'Alpe di Mera, lors des derniers instants de cette étape longue de 166 kilomètres, Bernal n'a pas réussi à suivre Yates quand le Britannique est passé à l'attaque à plus de 6 kilomètres du sommet. Mais le Colombien a géré son effort et a effectué la montée à moins d'une trentaine de secondes pour perdre finalement 28 secondes sur la ligne et limiter la casse.

Le Colombien, loin d'être aérien comme dans les premiers cols du Giro, a tout de même grignoté 4 secondes (et 4 secondes de bonification) à son dauphin Caruso. À 28 ans, Yates remporte sa quatrième victoire dans le Giro. En 2018, il avait dominé la course et gagné trois étapes avant de s'effondrer dans les trois derniers jours. Il avait ensuite gagné la Vuelta.

L'avant-dernière étape pour tenter de faire vaciller Bernal

À Sega di Ala, mercredi lors de la 17e étape, Yates avait déjà pris le dessus sur Bernal, qui lui avait lâché 53 secondes. Samedi, la 20e et avant-dernière étape entre Verbania et Alpe Morra (164 km), fait une longue incursion en Suisse et grimpe les derniers cols, l'interminable San Bernardino (23,7 km) et le Spluga.

Le parcours se conclut au-dessus de Madesimo au bout d'une ascension de 7,3 kilomètres à 7,6 %. Il s'agira de la dernière chance pour Yates de faire vaciller définitivement Bernal, avant le contre-la-montre de la dernière étape dimanche.

RMC Sport avec AFP