RMC Sport

11e étape : l’heure de vérité

-

- - -

La 11e étape du Tour de France entre Albertville et les Sybelles est à coup sûr l’étape reine de cette 99e édition. Avec deux cols hors catégorie et la terrible montée finale, elle devrait être le théâtre d’un grand combat entre grimpeurs.

En termes de distance, cette 11e étape entre Albertville et les Sybelles demeure, avec seulement 148 km à parcourir, la plus courte (contre-la-montre et dernière étape mis à part). Mais qu’on ne s’y trompe pas, elle est certainement aussi la plus dense et la éprouvante de toutes. Treize kilomètres de plat, juste le temps de se mettre en jambes avant d’entamer la montée du col de la Madeleine. Un géant aux 25,3 km à 6,2% de moyenne, qui mettra déjà bon nombre de coureurs dans le dur.

Cette grosse mise en bouche à peine digérée, il faudra déjà remettre le couvert avec l’ascension du col de la Croix de Fer, peu après le sprint intermédiaire de Saint-Étienne-de-Cunes. 22,4 km à 6,9% de moyenne, des pentes raides d’entrée de jeu et des passages à plus de 10%... Un fort écrémage est attendu dans ce deuxième col hors catégorie de la journée. A côté, le Mollard ferait presque figure de colline (5,7km à 6,8%), s’il ne se situait pas dans le prolongement direct du col de la Croix de Fer.

La montée finale vers la Toussuire-Les Sybelles est la quatrième et ultime difficulté de cette journée alpine. Classée en 1ère catégorie, elle sera la cerise sur le gâteau et certainement le théâtre d’une belle bagarre entre les favoris du Tour. Une montée finale à peine plus courte que les deux géants précédents avec au programme 18km à 6,1% de moyenne. Au sommet, on ne connaitra pas le nom du futur vainqueur du Tour de France, mais bien ceux qui l’auront définitivement perdu. Un podium pourrait également se dessiner dès cette 11e étape des plus musclées.