RMC Sport

6e Etape : Epernay-Metz - Les sprinteurs, encore et toujours

-

- - -

La 6e étape du Tour de France 2012 se déroulera entre Epernay et Metz. Dans une étape dédiée aux sprinteurs, la course devrait se dérouler tranquillement ou être propice à des échappés avant le grand final, promis aux « funambules ».

« Encore une étape pour les sprinteurs puisque nous avons le souci, avec Christian Prudhomme, d’en proposer pour tout le monde. » Le discours de Jean-François Pescheux, directeur des compétitions chez ASO, est clair, les sprinteurs vont pouvoir s’expliquer une dernière fois avant un passage dans les Vosges, où ils ne pourront malheureusement que subir la course.

Après Mark Cavendish à Tournai, Andre Greipel deux fois (Rouen et Saint-Quentin), un sprinteur devrait donc s’adjuger logiquement la 6e étape entre Epernay et Metz. Au kilomètre 135, le peloton devrait se battre pour le sprint intermédiaire, histoire de se mettre en jambes avant d’entamer la principale difficulté du jour, la côte de Bruxières (Cat. 4), longue de 2.7 km à 3.8%.

Cavendish veut sa revanche

Après sa chute à Rouen et son échec à Saint-Quentin, Mark Cavendish se doit de remporter cette étape, s’il veut encore croire au maillot vert sur les Champs-Elysées. Andre Greipel, Alessandro Petacchi, Mark Renshaw ou encore Matt Goss seront ses principaux adversaires, à moins que l’homme en forme du moment et porteur de la tunique verte, Peter Sagan, ne fasse encore un coup d’éclat, après une étape longue de 207,5 km.

Même si le profil de l’arrivée convient parfaitement à un sprint massif, dont l’arrivée devrait se situer aux alentours de 17h30. Les échappés, aussi combattifs qu’ils pourront être, à l’image de l’étape de jeudi, n’auront certainement aucune chance, avec un peloton qui ne laisse aucun laissez-passer depuis le Grand Départ de Liège. Côté français : Samuel Dumoulin (Cofidis) aura une carte à jouer, après sa 4e place à Saint-Quentin (5e étape).

RMCsport