RMC Sport

A. Schleck : « Confiance pour le futur »

Andy Schleck attend avec impatience la grande explication entre les favoris du Tour.

Andy Schleck attend avec impatience la grande explication entre les favoris du Tour. - -

Attaqué dans la montée vers Super Besse par Alberto Contador (Saxo Bank), Andy Schleck (Leopard-Trek) a répondu sans problèmes aux offensives de l’Espagnol. Une bonne nouvelle pour le Luxembourgeois, dont la forme physique était remise en cause en ce début de Grande Boucle.

Andy Schleck, cette arrivée à Super Besse n’était-elle pas trop « facile » pour créer des écarts entre les favoris ?

Oui, ce n’était pas assez difficile car il n’y a pas eu de grands écarts. Cela ne m’inquiète pas qu’il y ait 100 ou 150 coureurs de lâchés car les 15 premiers sont toujours devant. C’était une étape dure et fatigante mais pas une journée où le classement général se jouait.

Comment avez-vous jugé l’accélération d’Alberto Contador dans la montée finale?

Je pense qu’il était à 100% de ses possibilités. Ce n’était pas une surprise pour nous qu’il attaque. Mais je pense que ce n’était pas une surprise non plus pour lui que nous le suivions. Cette montée ne me convenait pas trop. Il fallait être très explosif. Je préfère les longues montées mais je m’en suis sorti sans aucun problème. Cela me donne confiance pour le futur.

« Evans peut vraiment gagner ce Tour »

Pourquoi n’avez-vous pas tenté de prendre le Maillot Jaune avec votre frère Franck ?

On a fait 1300 kilomètres depuis le départ du Tour de France et il en reste 2100 à effectuer. La route pour Paris est encore longue.

Quels sont vos principaux rivaux pour la victoire sur ce Tour de France 2011 ?

Cadel Evans peut vraiment gagner ce Tour de France. J’ai aussi vu un très bon Van den Broeck. Et puis Franck (Schleck, ndlr) est très bon, il est dans la forme de sa vie. Je pense que ce sont mes plus grands rivaux.