RMC Sport

Ces histoires qui ont fait le Tour (19/23)

Lucien Van Impe

Lucien Van Impe - -

A l’occasion de la 100e édition de la Grande Boucle, RMC Sport vous raconte chaque jour une petite histoire qui a contribué à la grande histoire du Tour. Aujourd’hui, gros plan sur le mémorable coup de gueule de Cyrille Guimard sur son leader Lucien Van Impe sur le Tour 1976.

Meilleur grimpeur du Tour 1975 remporté par le Français Bernard Thévenet, Lucien Van Impe espère conquérir un nouveau maillot à pois sur la Grande Boucle 1976. Mais la formation Gitane-Campagnolo dispose dans ses rangs d’un directeur sportif de choix : Cyrille Guimard. Pour ses débuts, celui qui se fait surnommer « Le Druide » souhaite inculquer une dynamique de victoire à son équipe. Et pour cela, il compte sur Lucien Van Impe, qui a, selon lui, les jambes pour aller chercher le maillot jaune.

« Ce Tour, avec son parcours ultra-montagneux et l’absence de Merckx, il doit le gagner ! » rappellent Mustapha Kessous et Clément Lacombe dans leur ouvrage « Les 100 histoires du Tour de France ». Même si Van Impe ne se rend pas compte de ses possibilités, Cyrille Guimard a tout prévu pour mettre son coureur sur la voie du succès. Avant l’arrivée de la 14e étape entre Saint-Gaudens et Saint-Lary-Soulan, le Français Raymond Delisle est leader du général. Mais Cyrille Guimard avait coché cette étape pyrénéenne. Pour lui, Van Impe allait gagner le Tour le 10 juillet 1976.

Guimard fou de rage

Alors qu’il ordonne à son coureur d’attaquer dans le col de Portillon, le Belge ne réagit pas. Pire, il n’attaque pas. « Guimard envoie un de ses coureurs, puis un deuxième, pour enguirlander son leader qui ne veut rien savoir », précise l’ouvrage de Kessous et Lacombe. Même si Lucien Van Impe explique à ses coéquipiers qu’il est trop tôt pour partir seul, le directeur sportif de Gitane n’en a que faire. Il faut attaquer.

Se sentant trahi, l’ancien champion de France de vitesse en 1970 « explose de rage dans sa voiture suiveuse ». Il remonte à toute vitesse sur l’avant de la course, main sur le klaxon, pour passer une soufflante à son leader. Le Belge ne veut pas décevoir et accélère soudainement. Soixante-huit kilomètres plus tard, le grimpeur empoche l’étape avec plus de trois minutes d’avance sur ses poursuivants et le maillot jaune en prime. Le Tour 1976 est joué. Ce sera le seul succès de Lucien Van Impe sur la Grande Boucle.

A lire aussi :

>> Europcar - Rolland : « Je n'ai jamais été contacté par Astana »

>> Tour de France : Froome-Sky, les nerfs à vif

>> Pr Dine : « Ce qu’a fait Froome est surhumain »

Xavier Martel