RMC Sport

Cyrille Guimard : « Froome est super favori »

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard - -

A onze jours du 100e Tour de France (29 juin – 21 juillet), Christopher Froome apparait comme le grandissime favori. Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que seul Alberto Contador peut le mettre en difficulté.

Deuxième du Tour de France l’an passé, Christopher Froome avait les armes pour remporter sa première Grande Boucle. Malheureusement pour lui, les consignes d’équipe étaient faites pour Bradley Wiggins, vainqueur sur les Champs. Après son succès sur le Dauphiné Libéré la semaine passée, Christopher Froome ne veut pas laisser passer sa chance une seconde fois. Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, estime qu’il est l’archi favori.

« Christopher Froome est favori. Mais cela n’a rien à voir avec l’époque Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault ou encore Lance Armstrong. Certes, Froome n’a jamais gagné de Grands Tours. Il a fait 2e du Tour d’Espagne en 2011, 2e du Tour de France l’an passé en se sacrifiant pour Bradley Wiggins. A l’heure actuelle, Bradley Wiggins n’est plus un coureur cycliste. Il a une licence mais lorsqu’il est sur le vélo, il n’y est plus totalement. Il a la tête ailleurs. Pour Sky, c’est quasiment une obligation de le mettre grand leader de ce Tour de France. »

« Ce garçon ne vient pas de nulle part »

« Alberto Contador peut le mettre en difficulté grâce à sa très forte équipe (Saxo-Tinkoff, ndlr), poursuit Guimard. Le Tour de France reste une épreuve qui n’est jamais gagnée d’avance. Il va être en position de leader même si c’est désagréable pour lui. Cette pression peut peut-être le mettre en difficulté. Cadel Evans peut seulement jouer le Top 5, je pense. Il peut y avoir Valverde, Quintana, Rui Costa ou encore Van Garderen. Mais Froome est super favori.

Ce garçon ne vient pas de nulle part. Je le connaissais bien. Il n’était uniquement que dans un rôle d’équipier. Il a été équipier jusqu’au bout. Lors des grands cols sur le Tour d’Espagne en 2011, il s’est révélé au grand public par sa facilité à escalader. Dans les différentes équipes qu’il a fréquentées, Froome a souvent été en tête du peloton pour rouler pour ses équipiers. Son parcours hors vélo avec une enfance au Kenya puis en Afrique du Sud l’a marginalisé par rapport aux grandes équipes qui ne l’ont pas vu plus tôt. C’est la Sky qui s’est rendu compte de son potentiel. »

A lire aussi :

<< Guimard : « Un soulagement pour Rolland »

<< Froome : « J’accepte la pression »

<< 100e Tour de France : RMC et RMC Sport déjà dans la course

Moscato Show