RMC Sport

Guimard : « Il faut arrêter les suspicions sur Froome »

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard - -

Vainqueur sur le Mont Ventoux dimanche, Christopher Froome a frappé un grand coup sur le Tour de France. Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que le Britannique est condamné sans preuves.

Christopher Froome est certainement le plus fort sur ce 100e Tour de France. Facile vainqueur de la 15e étape entre Givors et le Mont Ventoux, le Britannique s’est attiré les foudres des réseaux sociaux. La suspicion sur sa performance n’a pas tardé à surgir. Pour Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, Chris Froome peut être diminué par ces accusations.

« Il faut quand même reconnaître la volonté de transparence de la Sky. L’équipe est prête à tout donner que ce soit les prises de sang ou le relevé des puissances. Je pense que c’est la meilleure attitude à avoir devant cet harcèlement moral. Au-delà de cela, j’ai du mal à accepter la condamnation sans preuve de dopage chez la Sky mais aussi sur Chris Froome. Si j’avais été directeur sportif, j’aurais certainement eu moins de patience. Depuis 48h, la suspicion a pris une dimension supérieure. Je suis désolé mais on le condamne sur la place publique. Heureusement que les potences ne sont plus présentes sinon Froome serait pendu. Il faut arrêter. Il a besoin de faire encore une semaine dans le Tour de France. Nous sommes en train de le casser et de le tuer. Ce n’est pas un coureur qui est né avec la culture Lance Armstrong et l’arrivée de l’EPO. Nous sommes sortis de cela.

Je ne sais pas comment le Britannique peut le vivre. Il faut qu’il arrive à se détacher de ce phénomène. Pour moi, ses véritables adversaires sont les réseaux sociaux et les médias. Le mental peut agir directement sur le physique. Il peut être diminué. Toute personne qui a des soucis ne peut pas être à son meilleur niveau quel que soit le domaine. Au bout d’un moment, votre dynamisme en prend un coup. Chris Froome utilise du matériel plus puissant que ses adversaires. Mais ça, personne n’en parle. »

« Il y a un problème avec le cyclisme »

« A l’heure actuelle, nous avons les outils pour faire tomber tout le monde. Dans les médias, nous parlons des suspicions du maillot jaune mais pratiquement rien sur les autres sports ! Il y a un problème. La pression sur Chris Froome est une condamnation. Je ne l’accepte pas. On n’a pas le droit de condamner sans avoir de preuves. On ne peut pas comparer Lance Armstrong et Chris Froome. Il y a eu le passeport biologique, les contrôles inopinés, le ciblage des coureurs pour faire tomber les tricheurs. Aujourd’hui, tricher c’est prendre un risque énorme. »

A lire aussi :

>> Contador : « Froome est plus fort que moi »

>> Europcar, une prolongation et ça repart ?

>> Tour de France : Froome-Sky, les nerfs à vif

Intégrale Sport