RMC Sport

Guimard : « Sky et Froome ont manqué d’expérience »

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard - -

Chris Froome s’est retrouvé esseulé, dimanche, lors de la seconde étape pyrénéenne du Tour de France. Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, pointe une mauvaise stratégie de la part de l’équipe Sky.

Richie Porte décroché, les autres coureurs de l’équipe Sky éparpillés, Chris Froome s’est retrouvé isolé, dimanche, au milieu de ses adversaires et notamment des Movistar. Plus qu’une défaillance collective, l’équipe anglaise s’est trompée de stratégie selon notre consultant Cyrille Guimard : « Sky a fait une faute de stratégie dimanche. Si Chris Froome doit avoir du ressentiment, c’est contre cette stratégie appliquée, dont il est l’un des acteurs, plutôt que contre ses équipiers. »

« Froome n’avait que cinq équipiers véritablement valides. Pourquoi aller chercher tout le monde dès la première ascension alors qu’il aurait été souhaitable de faire partir quelques coureurs progressivement même s’ils pointaient à six minutes au classement ?, s’interroge le membre de la Dream Team RMC Sport. Ils ne seront pas dangereux sur une course de trois semaines. D’un seul coup, d’autres coureurs du Top 10 auraient fait rouler. Il y aurait eu des alliances naturelles. Froome et ses directeurs sportifs ont peut-être manqué d’expérience. Ils sont talentueux mais encore jeunes dans le métier. »

« Il fallait attaquer avant »

Mais la Sky n’est pas la seule formation à avoir manqué de discernement, dimanche, selon Cyrille Guimard. Movistar, qui disposait d’une équipe très performante, a manqué d’ambitions sur les routes pyrénéennes : « Movistar a roulé pour éliminer Richie Porte mais celui-ci l’était déjà. Ils ont trois leaders dans l’équipe avec Alejandro Valverde, Rui Costa, qui a récemment remporté le Tour de Suisse, et Nairo Quintana. Et malgré tout, ils ont attendu les deux derniers kilomètres, avec de la descente derrière, pour mettre des banderilles. C’est dans le col précédent où il fallait commencer à attaquer. »

A lire aussi :

>> Une journée entre repos et micros

>> Froome : « Vous pouvez avoir confiance en moi »

>> Froome, des performances de « mutant »