RMC Sport

Il faudra bien Tournai

-

- - -

Les sprinteurs vont pouvoir débuter leur Tour de France ce lundi. Cette deuxième étape belge reliant Visé à Tournai (207,5 km) est plate, du début à la fin. A peine doit-on signaler une côte de 4e catégorie (la côte de la citadelle de Namur), située à plus de 100 km de l’arrivée. Mais comme tous les premiers sprints du Tour : attention aux chutes ! Car en plus de la tension, cela va frotter dans le peloton et le profil du final se prête à quelques vagues avec un rond-point et un virage à gauche à moins d’1 km de l’arrivée où tout pourrait se jouer. Il faudra être déjà bien placé à la flamme rouge, sous peine de ne pas pouvoir disputer la gagne. Une victoire qu’ils sont quelques-uns à pouvoir décrocher : le favori Mark Cavendish, mais aussi Marcel Kittel, la petite perle du sprint allemand, l’Américain Tyler Farrar ou encore Peter Sagan, le sprinteur-puncheur de la Liquigas, vainqueur de la 1ère étape dimanche.