RMC Sport

Tour de France (8e étape): Groenewegen remet ça, Greipel et Gaviria déclassés

La 8e étape de la 105e édition du Tour de France, entre Dreux et Amiens (181 km), a été remportée ce samedi au sprint par le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto Jumbo), déjà vainqueur la veille. Le Belge Greg Van Avermaet (BMC) reste leader du classement général, à la veille de la tant attendue étape des pavés.

Pas de succès français en ce jour de Fête nationale. Déjà vainqueur vendredi à Chartres, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto Jumbo) a remporté ce samedi la 8e étape du Tour de France entre Dreux et Amiens. Une nouvelle étape de plaine pour le moins soporifique, longue de 181 km, qui a simplement été animée par le Français Fabien Grellier (Direct Energie) et le Néerlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert), partis tenter leur chance à l’avant après 10km de course.

Greipel et Gaviria déclassés

Après avoir vu son compère d'échappée relâcher son effort à 10km de l'arrivée, Grellier s'est lancé dans un ultime baroud d'honneur. En vain puisqu'il a été repris dans les rues d'Amiens à 6km du but. C'est donc Groenewegen qui s'est montré le plus fort au sprint pour l'emporter devant l'Allemand André Greipel (Lotto Soudal) et le Colombien Fernando Gaviria (Quick-Step).

Ces deux derniers ont toutefois été déclassés par le jury des commissaires pour sprint irrégulier. Selon les images TV, Greipel a (légèrement) fermé la porte à Gaviria, qui cherchait à s'infiltrer le long des barrières. Le Colombien a répliqué par deux coups de casque pour réussir à passer. En grande forme, Groenewegen fait lui aussi bien que le Slovaque Peter Sagan (Bora) et Gaviria avec deux succès sur ce Tour de France.

Van Avermaet reste en jaune

L’étape du jour a également été marquée par une chute à 17 km de l’arrivée, qui a notamment impliqué les Français Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et Christophe Laporte (Cofidis), et l’Irlandais Dan Martin (UAE Emirates), vainqueur de la 6e étape à Mûr-de-Bretagne et prétendant à un podium sur les Champs-Elysées. Tous ont pu repartir, mais ils ont perdu du temps. Martin a ainsi franchi la ligne avec 1'16 de retard sur le vainqueur du jour et sur le peloton des principaux favoris.

Au classement général, le maillot jaune reste sur les épaules du Belge Greg Van Avermaet (BMC), qui aura fort à faire pour le conserver samedi lors de la tant attendue étape des pavés entre Arras et Roubaix.

RR