RMC Sport

Tour de France : ce que signifient les sponsors des équipes

Valverde-Froome-Contador

Valverde-Froome-Contador - -

Vous entendez leurs noms à longueur de journées depuis trois semaines et le début du Tour de France mais que signifient véritablement les sponsors des équipes du Tour. Découverte de sponsors parfois originaux.

Sky

Sans aucun doute, l’équipe la plus forte et polyvalente du peloton. Créée en 2010 par la Fédération britannique de cyclisme, la Team Sky est financée par la British Sky Broadcasting, opérateur de télévision anglais, dirigé par le magnat Rupert Murdoch. Une sorte de Canal+ à la sauce british.

Lotto-Belisol

Lotto-Belisol n’a pas grand-chose à voir avec le cyclisme. Si Lotto est tout simplement la loterie nationale belge, Belisol fabrique des fenêtres et portes sur mesure. Après tout, pourquoi pas.

BMC

La BMC, plus précisément la Bicycle Manufacturing Company, est une entreprise suisse réputée pour ses vélos haut de gamme. Le savoir-faire suisse au service de la troisième équipe américaine du Tour.

Cannondale

Depuis 2005, la Team Cannondale - éponyme de son commanditaire fabricant américain de vélos- anime les étapes du Tour de France. Du sprint à la haute montagne en passant par les classiques du printemps, l’équipe transalpine est omniprésente. A l’image de Cannondale Bicycle Corporation qui commercialise pas moins de six sortes de vélos différents : VTT, vélo de route, urbain, dirt, tandem et autre vélo hybride.

Radioshack Leopard

Pas moins de 3 sponsors se regroupent autour de l’unique équipe luxembourgeoise du Tour. Le premier, qui prête son nom, c’est Radioshack, un vendeur américain de produits et composants d’électronique. Le second, Trek, est un fabricant américain de vélo. Enfin, le dernier, Nissan, n’est autre qu’une célèbre marque de voitures japonaise.

Europcar

C’est l’équipe française de Jean-René Bernaudeau, dernière du nom après un début d’histoire entamé au début des années 2000 avec « Brioches La Boulangère ». Bien connue du grand public, Europcar est une société de location de véhicules qui opté pour le sponsoring dans le vélo. Paradoxal, mais original.

Astana

Le Tour de France avec les équipes nationales a disparu définitivement en 1969, pourtant la Team Astana semble avoir la nostalgie d’antan. Son sponsor étant un conglomérat d’entreprises nationales réunies sous le nom de la capitale kazakhe. 

FDJ.fr

La plus belle longévité du peloton ! La Française des Jeux sponsorise l’équipe de Marc Madiot, depuis plus de quinze ans. L’entreprise publique des jeux de loterie et de paris sportifs fait désormais partie du patrimoine et de la légende du Tour de France. Cote de 1,20 que ça va durer.

AG2R La Mondiale

Groupe d’assurance de protection sociale et mutualiste, AG2R La Mondiale sponsorise depuis 2000 la formation de Vincent Lavenu. Après les abandons de Bouet et Péraud, espérons que tous deux avaient une bonne couverture sociale.

Saxo-Tinkoff

Deux banques d’investissements : une danoise et une russe. Deux fois plus d’argent, de quoi s’offrir Alberto Contador et son beau palmarès fort de 2 Tours de France, 2 d’Espagne et 1 d’Italie.

Katusha

Fabricant de vélo ? Banque ? Assurance ? Organisme publique ? Rien de tout ça. Katusha est une équipe unique dans le peloton puisqu’elle ne porte pas le nom de son sponsor mais simplement un prénom féminin russe… Mais c’est également le surnom des missiles de l’Armée rouge utilisé durant la seconde guerre mondiale. Cocasse mais efficace.

Euskaltel

Avec le service de téléphonie basque en sponsor et étant composée à 90% de coureurs basques, la Team Euskaltel se revendique, légitimement, comme l’équipe du Pays Basque.

Movistar

Déjà présent en Moto GP, le groupe espagnol de télécommunications Telefonica-Movistar a repris le sponsoring de l’équipe d’Alejandro Valverde en 2011.

Cofidis

A l’instar de la FDJ.fr, la Team Cofidis fait également preuve d’une pérennité dans le peloton depuis 1996 ! Dix-sept ans que l’entreprise spécialisée dans le crédit en ligne est représentée dans le peloton, notamment avec des baroudeurs-grimpeurs hors pair.

Lampre Merida

Nous avions des banques, des services publics et de télécommunications, des fabricants de vélos et même une société de location de véhicules. Mais plus insolite encore, la Lampre, entreprise italienne spécialisée dans le revêtement de sols.

Omega Pharma-Quick Step

Après le plus original, voici un duo de sponsors des plus improbables. Deux entreprises belges : la première spécialisée dans les produits pharmaceutiques, la seconde productrice de sols stratifiés et parquets.

Belkin

Anciennement Rabobank, l’équipe néerlandaise est désormais sponsorisée par Belkin, manufacturier de matériel informatique.

Garmin Sharp

Certainement l’association de sponsors la plus logique : un fabricant japonais d’électronique et un développeur américain de GPS… Au cas où Ryder Hesjedal se perde sur les routes du Tour.

Orica Greenedge

Unique équipe australienne du peloton, OricaGreenEdge est financée majoritairement par l’entreprise Orica de Melbourne, multinationale fabriquant des produits chimiques divers.

Argos Shimano

Argos-Shimano : le savant mélange entre un fabricant japonais de pièces de vélo et une compagnie pétrolière d’Europe du Nord. Du coup, on se demande si Marcel Kittel ne cacherait pas un diesel sous sa selle pour disputer les sprints !

Vacansoleil-DCM

A voir le Tour de France réalisé par Thomas de Gendt et Juan Antonio Flecha, ses deux leaders qui semblent en séjour « découverte de la France », on comprend mieux pourquoi le sponsor officiel est un tour opérateur. Haut de gamme, certes.

Sojasun

Le dernier de la liste et, sans l’ombre d’un doute, le plus sain du peloton. Depuis 2009, Sojasun, société proposant des produits à base de soja, est le sponsor majoritaire de l’équipe de Stéphane Heulot.

A lire aussi :

>> Tour de France - Rodriguez : « Je rentre dans l’histoire »

>> Tour de France - Quintana, maillot à pois

>> Tour de France - Sagan mathématiquement maillot vert

François Martinet