RMC Sport

Tour de France en direct (7e étape): Victoire de Kittel pour... quelques millimètres!

Marcel Kittel

Marcel Kittel - AFP

Nouvelle étape toute plate sur la route du Tour, entre Troyes et Nuits Saint-George, et s'est finie par la victoire au sprint de l'inusable Marcel Kittel qui a tout de même eu très chaud.

[18h10]

C'est la fin de ce live. Merci de l'avoir suivi. On se retrouve demain pour une étape de montagne, et on vous cache pas qu'on a un peu hâte.

[18h09]

Arnaud Demare n'a pas l'air de trop mal le prendre. tant mieux. Mais ce n'est pas demain qu'il le reprendra. Parce que demain... Ca monte.

[17h44]

Ca va mieux pour John Degenkolb qui fait top 5

[17h41]

Voilà le classement de l'étape, Arnaud Démare n'est même pas dans le top 10.

[17h40]

Dans l'histoire, Arnaud Démare perd son maillot vert au profit de Marcel Kittel.

[17h33]

Mais c'est bien Kittel qui est déclaré vainqueur!

[17h30]

Voilà la photo finish qui ne va pas beaucoup vous aider.

[17h29]

Ca sera... Kittel d'après le classement provisoire du Tour.

[17h28]

C'est fou, à la photo finish, ils sont à égalité!!!!

[17h27]

C'est Marcel Kittel!!!! D'un boyau!!!! Il passe Boasson Hagen sur la ligne. On va quand même attendre la photo finish.

[17h25]

Qui a gagné???? Edvald Boasson Hagen ou Kittel?

[17h24]

L'ilot directionnel a coûté une vingtaines de places à Kristoff, mais il revient bien.

[17h23]

Ouh, sur l'antenne de RMC, on nous dit qu'Arnaud Démare est malade et a passé une mauvaise nuit. Mais bon, il s'est bien replacé là.

[17h21]

On rentre dans les 5 derniers kilomètres et ce sont... les Orcia Scott de Simon Yates qui mènent le peloton. Pendant ce temps, Dylan Van Baarle remporte le prix de la combativité.

[17h20]

Ca se sert la main entre échappés et... c'est fini.

[17h17]

8 km, 7 secondes, C'est plié. Attention, on a des Lotto-Jumbo en tête du peloton. Dylan Groenewegen se sent peut-être bien, il a plutôt déçu depuis le début du tour (comme toute son équipe d'ailleurs).

[17h13]

Pas de stress non plus, le peloton est revenu à 30 secondes en 2 km.

[17h10]

Etrangement, le peloton laisse l'échappée reprendre un peu d'avance: 53 secondes.

[17h08]

Vous pouvez tranquillement commencer à vous réveiller de votre sieste: on est à 15 km de l'arrivée.

[17h03]

C'est la bataille de manivelles à l'avant du peloton. C'est pas très spectaculaire, mais ça envoie.

[17h01]

La Sky a pris les choses en main à l'avant du peloton.

[16h52]

On prévoit l'arrivée dans une demi-heure. Au moins, les paysages sont sympas

[16h50]

Plus que 28 km et le peloton est déjà à 30 secondes des échappés. Et évidemment, pas de bordure.

[16h47]

Je crois que la terre entière (ou au moins le peloton entier) sait qu'il y a un risque de bordure. Autant dire que pour se faire piéger, il faut vraiment le vouloir.

[16h40]

Bon ben pas de bordure sur ce coup ci, mais d'après Jérôme Pineau sur RMC, il y a un nouveau changement de direction aux 30 km de l'arrivée, dans une dizaine de minutes.

[16h34]

C'est pas vraiment une bordure, mais il y a beaucoup de nervosité dans le peloton.

[16h34]

Ouh, gros coup d'accélérateur du peloton, l'écart est tombé à 1'14.

[16h32]

On va pas se mentir, ce n'est pas la première semaine la mieux dessinée du Tour. Il ne se passe pas grand chose, et il y a très peu de suspens.

[16h22]

On rentre dans les 50 derniers kilomètres et... rien n'a changé.

[16h20]

Tiens, voilà les Trek-Segafredo en tête du peloton, est-ce que John Degenkob se sent mieux depuis sa chute à Vittel (il a fait un vol plané après avoir percuté Cavendish au sol).

[16h12]

Si vous avez un peu de bouteille et que vous avez suivi le vélo dans les années 80, vous vous souvenez peut-être de Robert Millar. Et bien, il s'appelle maintenant Philippa York. Explications par ici (oui, il a changé de sexe).

[16h10]

On est rentré dans les 60 derniers kilomètres. On aura sans doute pas de bordure aujourd'hui, en arrivant dans les vignes, le parcours est plus vallonné et forcément moins exposé au vent. Vous pouvez bien sûr suivre l'étape sur l'antenne de RMC par ici. 

[16h01]

Maxime Bouet passe en tête et prend l'unique point disponible.

[16h00]

Si vous êtes en manque de cotes... Courage, ça ira mieux demain.

[15h56]

A 68 km de l'arrivée, l'écart est stable à 2 minutes

[15h54]

Ne rêvez pas pas trop sur les bordures...

[15h52]

Ca s'étire, ça s'étire...

[15h40]

Bordure ou pas bordure, c'est toute la question. Pour l'instant, le peloton est très regroupé, mais ça ne casse pas. Dans l'intervalle, les échappés ont perdu une minute.

[15h30]

On est à 90km de l'arrivée, les échappés ont 3'30 d'avance, mais attention au vent, il pourrait y avoir des cassures dans les prochains kilomètres.

[15h28]

De l'intérieur, c'est assez fou aussi

[15h27]

Un petit rappel de l'arrivée d'hier, avec la victoire sans contestation possible de Kittel

[15h07]

Pas de Nacer Bouhanni dans le sprint intermédiaire. On aura donc pas eu la suite du clash savoureux d'hier soir.

[15h05]

Sonny Colbrelli devant Alexander Kristoff Au sprint intermédiaire. Démare un peu court et Kittel n'a pas fait le sprint.

[15h00]

En attendant le sprint intermédiaire, une vidéo sur la façon dont les coureurs font face à la chaleur.

[14h43]

Seul différence, il y à 4 échappés (et pas 3), qui ont 2'26 d'avance à 117 km de l'arrivée: Manuele Mori (UAE Emirates), Yohann Gene (Direct Energie), Dylan Van Baarle (Cannondale) et Maxime Bouet (Fortuneo).

[14h35]

Bonjour à tous, et bienvenue sur la route du Tour, pour une étape qui risque d'être la copie conforme de l'épisode précédent. A savoir une échappée qui ne prend pas le large, le peloton qui revient aux 10 km sans suspens et un sprint qui se joue entre Kittel et Démare, avec Greipel, Bouhanni et Kristoff en faire-valoir.