RMC Sport

Tour de France : l'étape en direct

-

- - -

Suivez en direct sur rmcsport.fr la 12e étape du Tour 2012 entre St-Jean-De-Maurienne et Annonay-Davézieux. Après les Alpes, les coureurs prennent la direction de l'Ardèche.

17h40 - Goss déclassé

Coupable d’un gros écart lors du sprint final disputé par le peloton lors de cette 12e étape, l’Australien Matt Goss (Orica – GreenEdge) a été déclassé de la 6e à la 7e. Son écart a notamment gêné Peter Sagan, porteur du maillot vert. 

17h30 - Leblanc : « L’expérience a parlé »

Membre de la Dream Team RMC Sport, Luc Leblanc salue la victoire de David Millar ce vendredi lors de la 12e étape. « C’est l’expérience qui a parlé. David Millar a du métier, juge Leblanc. Ce n’est pas son premier Tour de France. Il a su attendre le bon moment. C’est une très belle victoire d’étape. »

17h25 - Millar : « J’avais les jambes et la tête »

A 35 ans, David Millar a signé ce vendredi la 4e victoire de sa carrière sur le Tour, neuf ans après son dernier succès. Il savourait sur la ligne d’arrivée, dans un français parfait… « C’est une belle victoire. C’est un Tour inattendu pour nous. J’avais les jambes et la tête aujourd’hui. Quand j’ai passé les deux premiers cols, j’ai su que c’était pour moi. Dans le final, je savais que si je ne laissais personne partir, j’avais des chances. »

17h12 - Gauthier : « J’ai laissé faire dans le final »

Dans l’échappée du jour ce vendredi, Cyril Gauthier n’est pas passé loin d’offrir une 3e victoire d’affilée pour son équipe Europcar. Mais il n’a pas pu rivaliser dans le final. « J’aurais tellement voulu gagner, a lancé Gauthier sur la ligne d’arrivée. Le Tour n’est pas fini il reste quelques étape. On a un gros moral dans l’équipe et on verra d’autres maillots Europcar. On a eu un bon de sortie qui est arrivé au bout. Dans le final, j’ai laissé faire, j’ai fait un effort aux 450 m pour essayer de revenir, mais c’était trop tard. »

16h57 - Péraud : « C’était la loterie »

Deuxième de la 12e étape ce vendredi, Jean-Christophe Péraud (AG2R) échoue à deux roues du vainqueur David Millar (Garmin), au terme d’un sprint mettant aux prises les deux hommes. « Il est fort, pas de chance, ce sera pour la prochaine fois, a déclaré un Péraud encore essoufflé sur la ligne d’arrivée. Il y avait d’autres hommes forts dans le groupe, c’était la loterie. Le peloton nous a laissé disputer la victoire. J’ai un petit manque d’expérience encore. Il y avait des chances que l’échappée arrive au bout, donc c’était une étape importante. »

16h54 : Millar remporte la 12e étape

David Millar (Garmin-Sharp) remporte la 12e étape entre Saint-Jean-De-Maurienne et Annonay-Davézieux devant Jean-Christophe Peraud (AG2R La Mondiale). Bradley Wiggins conserve son maillot jaune de leader lors de cette étape de transition, la plus longue de ce Tour de France (226 km). L'Ecossais âgé de 35 ans remporte la quatrième étape de sa carrière sur le Tour de France.

16h30 : Le conseil de Guimard aux échappés

A moins de 20 km de l’arrivée, Cyrille Guimard livre un petit conseil aux cinq échappés, si l’un d’entre eux souhaite éviter un sprint pour la victoire finale de cette 12e étape : « C’est celui qui se sent le moins fort qui doit tenter », avance notre consultant et ancien directeur sportif.

16h07 : 12 minutes pour les échappés

Le Croate Robert Kiserlovski, l’Espagnol Egoi Martinez, le Britannique David Millar et les deux français Cyril Gautier et Jean-Christophe Péraud comptent 12 minutes d’avance sur le peloton à 30 kilomètres de l’arrivée.

15h41 : Peiper évoque le grand retour de David Millar

Allan Peiper, le manager de la Garmin, espère que l'Ecosais David Millar, échappé avec quatre autres coureurs, s’imposera lors de cette 12e étape : « David était malade à Liège lors du prologue, explique-t-il. Sa participation sur le Tour était incertaine, mais il a bien récupéré. Aujourd'hui, il y a quelque chose à faire. »

15h32 : Les écarts en direct

Retrouvez les écarts et les classements de cette 12e étape en direct.

15h25 : Plus de 12’ minutes d’avance pour les échappés

A moins de 60km de l’arrivée, le Croate Robert Kiserlovski, l’Espagnol Egoi Martinez, le Britannique David Millar et les deux français Cyril Gautier (Europcar) et Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) comptent plus de 12 minutes d’avance sur le peloton. La victoire finale se jouera entre ces cinq coureurs.

15h13 : Lavenue : « Péraud n’a jamais baissé les bras »

Vincent Lavenue, le manager sportif de la formation AG2R – La Mondiale espère une victoire de Jean-Christophe Péraud (39e au général) : « Il n’est pas le meilleur finisseur mais il n’a jamais baissé les bras après un début de Tour difficile, marqué par plusieurs chutes. Physiquement, il est bien. Mais il a quatre clients costauds avec lui. »

14h57 : Europcar sur les traces de l’US Postal ?

Andy Flickinger, le directeur sportif d’Europcar espère une victoire de Cyril Gautier ce vendredi pour égaler une performance de l'US Postal. Remporter trois étapes consécutives sur le Tour n’est pas arrivé à une équipe depuis la formation US et son leader, Lance Armstrong en 2004.

14h49 : Ça sent bon pour les cinq échappés

A 82 kilomètres de l’arrivée, le Croate Robert Kiserlovski, l’Espagnol Egoi Martinez, le Britannique David Millar et les deux français Cyril Gautier (Europcar) et Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) ne cessent de creuser l’écart en tête la course. Ils comptent désormais 11’’40 d’avance sur le peloton. La victoire d’étape devrait se jouer entre ces hommes.

14h33 : 10 minutes d’avance pour les échappés

Sur les routes de l’Isère, à 94km de l’arrivée, les cinq échappés Gautier, Martinez, Millar, Péraud et Kiserlovski comptent 10 minutes d’avance sur le peloton. « Cette échappée pourrait être la bonne », remarque notre consultant, Cyrille Guimard.

14h19 : L’écart augmente pour les échappés

A presque 100 km de l’arrivée, Gautier, Martinez, Millar, Péraud et Kiserlovski creusent l’écart sur le peloton. Les cinq échappés comptent 5’’50 d’avance en tête de la course. 

14h06 : Le groupe Sagan rattrapé par le peloton

Le groupe de neuf coureurs dont Peter Sagan, le maillot vert, a été rattrapé par le peloton au kilomètre 108. Les cinq échappés comptent un peu moins de trois minutes d’avance.

13h47 : 2’’45 d’avance pour les échappés

Après 2h30 de course, Gautier, Martinez, Millar, Péraud et Kiserlovski, les cinq échappés, comptent 2’’45 d’avance sur le peloton. Un groupe de neuf coureur, dont Peter Sagan, le maillot vert, est intercalé.

13h30 : Evans est frustré

Cadel Evans (BMC) s’est confié avant le départ de la 12e étape : « Je suis un peu frustré par rapport à la journée d’hier. J’ai attaqué, je voulais un peu combler l’écart avec Bradley Wiggins mais à l’arrivée, j’en ai perdu. Evidemment, ça a commencé à devenir de plus en plus compliqué pour la victoire finale. Mais je crois toujours qu’il reste une chance. L’arrivée à Paris est encore loin. Il nous reste encore des opportunités dans les Pyrénées. Il faut essayer de se débarrasser des autres adversaires pour au moins assurer un podium. »

13h24 : Plus que 5 coureurs en tête

Gautier, Martinez, Millar, Péraud et Kiserlovski sont en tête de la course en pleine descente du col du Granier.Thibaut Pinot est quant à lui en très grosse difficulté. Il est distancé par le peloton.

13h03 : Quinziato victime de ses superstitions

Quand Manuel Quinziato chute avant le kilomètre… zéro.

12h56 : Les écarts en direct

Retrouvez les écarts et les classements de cette 12e étape en direct.

12h44 : Moins de 2 minutes d’avance pour les échappés

Après 61 km de course, les 11 échappés, Popovych, Gautier, Koren, Millar, Péraud, Bouet, Edet, Gusev, Vorganov, N.Sorensen et Kiserlovski, comptent 1’10 d’avance sur trois poursuivants, Horner, Martinez et Perez, et moins de 2’ sur le peloton. 

12h29 : Abandon de Moncoutié
Victime d’une grosse chute en pleine descente au 38e km, David Moncoutié, inconsolable, a abandonné. Blessé, le coureur Cofidis âgé de 37 ans disputait sans doute son dernier Tour de France.

12h12 : Grosse chute de Moncoutié

David Moncoutié a dérapé puis chuté en pleine descente lors cette 12e étape. En pleurs, le coureur Cofidis a été touché à la cuisse et au genou. Il n’est pas acquis qu’il reprenne la course.

12h02 : Plus que 12 coureurs en tête

Après l’ascension du col du Grand-Cucheron, l’échappée n’est plus composée que de 12 coureurs : Popovych (RNT), Gautier (EUC), Koren (LIQ), Millar (GRS), Péraud (ALM), Edet (COF), Vorganov (KAT), N.Sorensen (STB), Kiserlovski (AST) et De Kort (ARG).

11h46 : La BMC pense déjà aux Pyrénées

Selon Amaël Moinard, le partenaire de Cadel Evans dans les rangs de la BMC, une offensive pourrait avoir lieu dans les Pyrénées

11h35 : 17 coureurs échappés

Alors qu’a débuté l’ascension du col du Grand-Cucheron, dix-sept coureurs se sont échappés du peloton, parmi lesquels Popovych ou Millar.

11h19 : Le Tour en direct

Retrouvez la 12e étape et les classements en direct.

11h10 : c’est parti pour la 12e étape

Les coureurs ont pris le départ de la 12e étape à Saint-Jean-De-Maurienne. C’est parti pour 226 kilomètres de course.

10h26 : Froome ne vise pas plus haut

Fidèle lieutenant de Bradley Wiggins au sein de la formation britannique Sky, Christopher Froome ne cesse d’impressionner depuis le début du Tour. Si bien qu’il pourrait prétendre aller chercher le maillot jaune à son co-équipier. Mais lorsqu’on lui pose la question, Froome coupe court : « Je pense que Bradley est mieux placé que moi pour remporter le Tour de France, il faut être honnête ». Froome est actuellement 2e au général à 2’05 de Wiggins.

10h03 : Bourguignon optimiste pour Pinot et le cyclisme français

Thierry Bourguignon, membre de la Dream Team RMC, a une nouvelle fois été séduit par le coureur FDJ Thibaut Pinot, 2e de la 11e étape, et par les Français en général, qui ont animé le rendez-vous alpin : « On ne peut qu’être optimiste pour le cyclisme français. Thibaut Pinot, pour son premier Tour, a su suivre les meilleurs dans les grosses difficultés, il a su gagner son étape quand il était devant et franchement au nez et à la barbe de tout le monde, il fait deuxième ce jeudi. Il n’a pas froid aux yeux, il est sûr de lui et il apprend très vite. C’est de bon augure car je ne voyais pas un Français dans les 10 il y a trois jours, et là ils sont deux. Le Tour n’est pas fini mais s’ils font la même chose dans les Pyrénées, on va se régaler » a déclaré l’ancien coureur sur RMC.