RMC Sport

Tour de France : Revivez le film de la 5e étape

Mark Cavendish

Mark Cavendish - -

Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) a remporté au sprint mercredi la 5e étape du Tour de France entre Cagnes-sur-Mer et Marseille. C'est sa première victoire sur cette Grande Boucle, la 24e de sa carrière.

17h40 - Bouhanni : « Une journée de merde »

En difficulté tout au long de l’étape, Nacer Bouhanni, le sprinter de la FDJ, a été pris dans la grosse chute finale à Marseille. « Le. Ça a été dur pour moi, a confié le champion du monde 2012 sur RMC. En plus, j’ai chuté au sprint. Ça a été une journée de merde. Ça fait trois jours que j’ai une gastro, c’est dur pour moi… »

17h36 - Pinot : « J’ai pu échapper à la chute »

Une grosse chute a marqué l’arrivée au sprint de cette 5e étape à Marseille. « J’étais juste derrière, j’ai pu y échappé, a confié Thibault Pinot, le coureur de la FDJ, sur RMC. Ça chute très souvent sur le Tour. Il ne faut pas avoir peur d’être derrière pour éviter les chutes. J’ai vu que Nacer (Bouhanni) était tombé, j’espère que ça ira. »

17h35 - Grosse chute à l'arrivée

Cette arrivée au sprint à Marseille a été marquée par une grosse chute au sein du peloton. Derrière l'explication des sprinters, remportée par Mark Cavendish, de nombreux coureurs sont tombés.

17h34 - Cavendish remporte la 5e étape !

Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) a remporté au sprint la 5e étape de ce Tour 2013. Le Britannique signe le 24e succès de sa carrière sur la Grande Boucle. L'Australien Simon Gerrans (Orica-GreenEdge) conserve le maillot jaune de leader.
17h31 - Les sprinters se placent

Cette 5e étape du Tour de France va se régler au sprint à Marseille. A 2km de l'arrivée, les sprinters sont en place, à l'image de Cavendish, Greipel ou Sagan.

17h29 - Les échappés repris par le peloton

Les deux hommes de tête, Alexey Lutsenko et Kevin Reza, ont été repris par le peloton à 5 km de l’arrivée. La victoire d’étape devrait se jouer au sprint à Marseille. Les équipes de Cavendish, Sagan ou Greipel vont pouvoir mettre en place leurs tactiques afin de rafler la mise. Simon Gerrans (Orica-GreenEdge) devrait pouvoir conserver son maillot jaune.

17h24 – Reza et Lutsenko tentent de résister

Le Français Kevin Reza et le Kazakh Alexey Lutsenko tentent de relancer leur échappée. Les deux hommes ont largués Arashiro et De Gendt, repris par le peloton. A 8 km de l’arrivée à Marseille, ils comptent 15 secondes d’avance sur le peloton, emmenés par les Omega Pharma-Quick Step, qui roulent pour leur sprinter Mark Cavendish.

17h13 – Chute dans le peloton

Une chute importante a eu lieu eu sein du peloton. Marcel Kittel, le vainqueur de la première étape, a été pris dans la chute. Pierre Rolland, le maillot à pois, a été retardé, sans grande conséquence. A 15 km de l’arrivée, les quatre échappés comptent 1’18 d’avance.

17h05 – La Gineste, dernière difficulté de la journée

Les échappés ne devraient plus résister longtemps au peloton. A 21 km de l’arrivée, le quatuor de tête compte désormais 2’20 d’avance. Le col de la Gineste, dernière difficulté de la journée, se profile.

17h01 – Les échappés perdent du terrain

Les quatre hommes de tête perdent énormément d’avance sur le peloton, lancé à toute allure. A 26 km de l’arrivée, De Gendt, Arashiro, Lutsenko et Reza, ne comptent plus que 3 minutes d’avance. Difficile d’espérer aller au bout dans ces conditions.

16h50 – La côte des Bastides réduit l’écart

Les coureurs sont actuellement dans la côte des Bastides, l’avant-dernière difficulté de la journée. Une bosse fatale à Romain Sicard et Anthony Delaplace. Les deux Français, longtemps échappés aujourd’hui, ont été repris. A 31 km de l’arrivée, les quatre hommes de tête voient leur avance fondre à 4 minutes.

16h42 – Sicard et Delaplace largués

Romain Sicard et Anthony Delaplace ont été lâchés par les quatre hommes de tête. Les Français sont désormais à 1’30. A 37 km de l’arrivée, le peloton, qui a accéléré, pointe désormais à 5’10.

16h35 – Guimard : « Le peloton ne s’active pas trop »

A 45 km de l’arrivée, les quatre échappés, De Gendt, Arashiro, Lutsenko et Reza, comptent environ 6 minutes d’avance sur le peloton. Un écart qui stagne un peu, en attendant les prochaines difficultés. « Dans le peloton, on ne s’active pas trop pour l’instant, remarque Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport. Les quatre hommes de tête progressent quasiment aussi vite puisque l’écart ne bouge pas trop. »

16h30 – Leblanc : « Cette étape va se jouer au sprint »

Malgré les 6’30 d’avance que comptent les échappés sur le peloton, Luc Leblanc, membre de la Dream Team RMC Sport, estime que le groupe de tête sera rattrapé avant l’arrivée. « Il reste encore des difficultés, je vois mal comment ces échappés peuvent arriver à Marseille en tête. Je pense que cette étape va se joueur au sprint ! »

16h24 – De Gendt, Arashiro Lutsenko et Reza font le trou

Le groupe de tête s’est scindé en deux. Le Belge Thomas De Gendt, le Japonais Yukiya Arashiro, le Kazakh Alexey Lutsenko et le Français Kevin Reza ont accéléré, laissant sur place les deux autres Français Romain Sicard et Anthony Delaplace, désormais distancés. A 53 km de l’arrivée, le peloton est à 6’40.

16h18 – Crevaison sans conséquence pour Sicard

Présent parmi les six hommes de tête, Romain Sicard a été victime d’une crevaison. Après avoir rapidement changer sa roue arrière, le Français d’Euskaltel a rapidement repris sa place dans le groupe de tête, qui compte 6’40 d’avance sur le peloton, à 55 km de l’arrivée.

16h11 – Guimard : « Le peloton a besoin de main d’œuvre »

A 62 km de l’arrivée, les six échappés comptent 7’20 d’avance sur le peloton. « Il n’y a pas encore le feu, mais il va falloir plus de main d’œuvre en tête du peloton, estime Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport. Les hommes de tête ont haussé le ton. Le final est relativement difficile. Il va falloir que le peloton mette d’avantage d’hommes pour rouler, sinon cette échappée pourrait aller au bout. »

16h04 – Arashiro en tête de la côte de Roquebrussanne

Le Japonais Yukiya Arashiro a franchi en tête la côte de Roquebrussanne, troisième difficulté de la journée. Le coureur d’Europcar fait toujours partie du groupe des six échappés qui compte 7’20 d’avance sur le peloton, à 62 km de l’arrivée.

15h58 – L’avance des échappés diminue

Les six coureurs de tête perdent du terrain. A 72 km de l’arrivée, les échappés comptent désormais 7’25 d’avance sur le peloton. Ils devraient avoir du mal à résister jusqu’à l’arrivée à Marseille.

15h51 - Flickinger : « En position de force dans l’échappée »

Deux coureurs Europcar, le Japonais Yukiya Arashiro et le Français Kevin Reza, font partie du groupe de tête, échappé depuis le début de cette 5e étape. A 75 km de l’arrivée, Andy Flickinger, le directeur sportif de la formation française, a fait le point sur RMC. « C’était un objectif d’être représenté dans l’échappée, a-t-il expliqué. La première attaque a été la bonne. Ils ont pris tout de suite beaucoup de temps. On est en position de force dans cette échappée, mais là les équipes de sprinters roulent pour la victoire d’étape. On va voir ce que ça va donner. »

15h40 – Orica-GreenEdge accélère un peu

A 82 km de l’arrivée à Marseille, les six hommes de tête, dont trois Français (Sicard, Delaplace, Reza) ne comptent plus que 8 minutes d’avance. Le peloton s’est étiré sous l’impulsion des Orica-GreenEdge, bien décidés à défendre le maillot jaune de Simon Gerrans.

15h28 – Bouhanni misait sur cette étape

Cette 5e étape du Tour de France semble promise à un sprinteur. Alors forcément, la FDJ.fr misait sur la carte Nacer Bouhanni. « C’est sûr que j’ai coché cette étape, nous révélait ace matin le champion de France 2012. Il n’y a pas encore eu d’arrivée au sprint. Il y a quand même un col avant la Gineste. Je ne pense pas que tous les sprinteurs seront là. En tout cas, moi j’espère être là. » Malheureusement pour lui, Bouhanni, qui souffre de problèmes gastriques, est actuellement en grande difficulté en queue de peloton.

15h22 – Noval est souffrant

Touché à la main lors du contre-la-montre par équipes à Nice, Benjamin Noval semblait toujours souffrir ce matin. Philippe Mauduit, directeur sportif de la formation Saxo-Tinkoff, avait donc prévu de laisser son coureur « au repos » et de le laisser rouler tranquillement en queue de peloton. D’autant qu’Alberto Contador aura besoin de toutes les forces vives pour l’encadrer une fois les choses sérieuses entamées.

15h15 – Bouhanni à la peine

Nacer Bouhanni vit une 5e étape compliquée. Le champion de France 2012 est légèrement décroché en queue de peloton. Le sprinteur de la FDJ souffre de problèmes gastriques. De quoi anéantir ses chances de victoire en cas d’arrivée massive au sprint à Marseille.

15h04 – Greipel le plus rapide

André Greipel (Lotto-Belisol) s’est montré le plus rapide du peloton dans le sprint intermédiaire. L’Allemand a devancé Alexander Kristoff (Katusha), Peter Sagan (Cannondale) et Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step). A 100km de l’arrivée, l’avance des six échappés se réduit. Le groupe de est désormais à 8’55 du peloton.

15h00 – La fin de l’étape en direct sur RMC

Suivez la fin de cette 5e étape en direct sur RMC atour de la Dream Team cycliste, Cyrille Guimard, Luc Leblanc et Thierry Bourguignon. A 110 km de l’arrivée, les six coureurs de tête, dont trois Français (Sicard, Delaplace, Reza), comptent 9’25 d’avance sur le peloton.

Merckx : « On verra dans les Pyrénées »

Avant cette 5e étape, le quintuple vainqueur de la Grande Boucle (1969-72 et 1974), Eddy Merckx, a fait le bilan d’un début de Tour sans encombre pour les favoris. Le « Cannibale » attend désormais que les choses se décantent dans les Pyrénées.

14h41 – De Gendt enlève le sprint intermédiaire

Thomas De Gendt a décidément du feu dans les jambes. Après avoir dominé les deux premières difficultés du jour, le Belge de Vansoleil a enlevé le sprint intermédiaire devant le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana).

Le peloton mène la chasse aux échappés dans le Var ! #TDF pic.twitter.com/XvMUogp8bP
— Le Tour De France (@letour) July 3, 2013

14h30 – De Gendt en tête au col de l’Ange

Après avoir franchi en tête la côte de Châteauneuf-Grasse, le Belge Thomas de Gendt (Vacansoleil) a récidivé au sommet du col de l’Ange, classé en quatrième catégorie (1.6km à 4.1%). A 133 km de l’arrivée, les six échappés comptent 10’20 d’avance sur le peloton.

El #TDF pasa por Draguignan. Es imposible llegar aquí sin acordarse de aquel triunfo de @jvgarciaacosta en el 2000. pic.twitter.com/TAmiCxYplZ
— Movistar Team (@Movistar_Team) July 3, 2013

14h15 – Les échappés maintiennent l’écart

A 140 km de l’arrivée, le groupe de tête maintient son avance. Les six coureurs échappés, dont trois Français (Sicard, Delaplace, Reza), sont à 10’50 du peloton.

Ces histoires qui ont fait le Tour (4/23)

A l’occasion de la 100e édition de la Grande Boucle, RMC Sport vous raconte chaque jour une petite histoire, drôle, anecdotique, décalée, dramatique ou simplement croustillante, qui a contribué à la grande histoire du Tour. Aujourd’hui, retour sur l’instauration du maillot jaune.

13h55 – Stephens : « Pas de raison de s’exciter »

A 160km de l’arrivée, Orica Green-Edge et le maillot jaune Simon Gerrans mènent le peloton à la poursuite des six échappés, qui comptent désormais 11 minutes d’avance. « C’est une étape de près de 230 kilomètres, il faut s’en rappeler, a confié Neil Stephens, le directeur sportif de la formation australienne sur letour.fr. Il n’y a pas de raison de s’exciter maintenant et de chasser les échappés trop tôt. La route est longue jusqu’à Marseille, nous allons les laisser rouler à l’avant un bon moment. Il n’y a pas de vrai stress. »

13h38 – Orica-GreenEdge mène le peloton

Victorieuse du contre-la-montre la veille, l’équipe Orica-GreenEdge et son maillot jaune Simon Gerrans, a pris la tête du peloton. Au kilomètre 52, les six coureurs de tête comptent toujours une avance confortable, stabilisée autour des 12 minutes.

13h22 – Deux champions du monde Espoirs à l’avant

Les six coureurs de tête, partis au kilomètre 5, continuent d’accroître leur avance. Au kilomètre 37, ils sont désormais à 12’45 du peloton. Parmi eux, deux anciens champions du monde Espoirs, le Français Romain Sicard (2009) et le Kazakh Alexey Lutsenko (2012).

EN IMAGE - Les 10 meilleurs français du Tour de France

D’hier et d’aujourd’hui, ils ont hissé haut les couleurs tricolores sur les routes du Tour de France. Retrouvez notre sélection des 10 plus grands coureurs français de l’histoire de la Grande Boucle. Une liste non exhaustive, pour un choix forcément cornélien.

13h05 - Ravitaillement autorisé au km 30

En raison de la chaleur qui accompagne le peloton sur cette 5e étape, Radio Tour a annoncé que le ravitaillement sera autorisé dès le kilomètre 30 et non dès le kilomètre 50, comme initialement prévu.

12h58 - De Gendt en tête à Châteauneuf-Grasse

Les six échappés ont franchi sans encombre la côte de Châteauneuf-Grasse, première difficulté du jour, classée en troisième catégorie. Le Belge Thomas de Gendt (Vacansoleil) est arrivé en tête au sommet. A 200km de l’arrivée, le groupe de tête compte désormais 12’15 d’avance sur le peloton.

12h50 – L’écart s’accentue pour les échappés

Le groupe de tête, composée de six coureurs, dont trois Français (Sicard, Reza, Delaplace), continue creuser l’écart avec le peloton. Au kilomètre 18, les leaders comptent plus de 10 minutes d’avance. La première difficulté du jour, la côte de Châteauneuf-Grasse, classée en troisième catégorie (km 22), est en ligne de mire.

Fada oh, l'arrivé c'est a Marseille aujourd'hui, yen as assez fraté !
— Quentin Jauregui (@QuentinJauregui) July 3, 2013

12h38 - Arrivée à Marseille vers 17h25

Cette 5e étape, relativement plate, sera tout de même jalonnée de 55 giratoires. La dernière, la côte des Bastides, est située à 30,5 km de l’arrivée. Un arrivée prévue à Marseille vers 17h25 (prévision à 42 km/h de moyenne).

12h 24 – L’échappée prend de l’avance

Les six hommes de tête, partis au kilomètre 5, comptent 5’25 d’avance sur le peloton. La première difficulté du jour, la côte de Châteauneuf-Grasse, classée en troisième catégorie, les attend au kilomètre 22.

12h12 – Une échappée de six coureurs

Cette 5e étape a vite connu sa première accélération. Six coureurs se sont échappés au kilomètre 5 : Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi), Anthony Delaplace (Sojasun), Kévin Reza et Yukiya Arashiro (Europcar), Alexey Lutsenko (Astana) et Thomas de Gendt (Vacansoleil).

12h02 - La 5e étape est lancée

Le départ de la 5e étape a été donné à Cagnes-sur-Mer. Les 195 coureurs encore en lice se sont élancé direction Marseille pour un périple de 228,5 km. L’Australien Simon Gerrans (Orica-GreenEdge) porte le maillot jaune.

11h55 - Records de ronds-points sur le Tour

Cette 5e étape du Tour de France entre Cagnes-sur-Mer et Marseille, longue de 228,5km, va rentrer dans l'histoire de l'épreuve, avec les 55 ronds-points présents sur le parcours. L'ancien record affichait 52 giratoires.

11h50 - Froome : « Mieux de ne pas avoir le maillot jaune »

Troisième du général à trois secondes du leader Gerrans, Chris Froome, grand favori de cette 100e édition, ne nourrissait aucun regret de ne pas avoir remporté le contre-la-montre par équipe hier avec sa formation Sky. « Si on avait pris le maillot jaune, on aurait dû être devant les prochains jours. Je pense que cela nous aurait fait dépenser beaucoup d’énergie dont on risque d’avoir besoin en montagne, a expliqué le coureur britannique. C’est mieux de ne pas avoir le maillot jaune. Saxo-Banque a été impressionnant. Finir devant eux, c’est vraiment une bonne chose. »

Une arrivée au sprint sous le soleil de Marseille ?

Après trois jours en Corse et un contre-la-montre par équipes à Nice, le peloton attaque ce mercredi la première étape en ligne du continent. Un tracé copieux de 228,5 km, jalonné de quelques difficultés, qui relie Cagnes-sur-Mer à Marseille. Avec, peut-être, une arrivée au sprint sous le soleil de la cité phocéenne.

RMCsport