RMC Sport

Tour des Flandres: l’Italien Bettiol a surpris tous les favoris

Bettiol

Bettiol - Capture France 3

Alberto Bettiol (Education First) a remporté le 103e Tour des Flandres ce dimanche. L’Italien a piégé tous les favoris dans le dernier passage du Vieux Quaremont, pour s’offrir le second monument de la saison. Le puncheur italien (25 ans) n’avait jamais levé les bras dans sa carrière professionnelle. Les Français n’ont pas pesé sur la course, Terpstra a abandonné.

La 103e édition du Tour des Flandres a consacré un novice. Et de quelle façon. L’Italien Alberto Bettiol (Education First) a piégé à la pédale tous les favoris dans la dernière ascension du Vieux Quaremont.

Van der Poel a aussi pris rendez-vous

Auteur d’une belle campagne de flandriennes avant le Ronde, le puncheur de 25 ans s’est offert sa première victoire professionnelle... en remportant un monument long de 270 kilomètres. Une entrée fracassante dans la cour des grands, largement méritée au regard de la performance livrée par l’Italien, plus fort que tous les favoris dans l’avant-dernier mont de la journée.

Très attendu, le Néerlandais Niki Terpstra, recrue phare de Direct Energie à l’intersaison, a chuté à 157 kilomètres de l’arrivée. Le vainqueur du Ronde en 2018 est d’ores et déjà forfait pour Paris-Roubaix dimanche prochain. Fortune plus heureuse pour son jeune compatriote Matthieu Van der Poel (Corendon) qui a fait le show pour son premier monument.

Tombé de façon incompréhensible après un problème mécanique à 60 kilomètres de l’arrivée, le petit-fils de Raymond Poulidor a mis les piégés du jour au supplice dans le Paterberg. Au final, il termine 4e du peloton, réglé par Asgren (2e) et Kristoff (3e). Mais le champion du monde de cyclo-cross a sans aucun doute pris rendez-vous pour les années suivantes.

La malédiction continue pour les Bleus

Epouvantail assumé au départ d’Anvers, la Deceuninck-Quick Step est retombée dans ses travers. Incapable de se choisir un leader, elle a longtemps placé l’inattendu Kasper Asgreen à l’avant, contraignant ses flèches habituelles (Stybar, Lampaert, Gilbert, Jungels…) à des rôles de contrôleurs de peloton au service du Danois. Le Tchèque Stybar, vainqueur du Het Nieuwsblad et de l’E3 Harelbeke cette saison, a d’ailleurs coincé à 27 kilomètres d’Oudenaarde.

Côté français, il faudra attendre pour trouver un successeur à Jacky Durand, le dernier vainqueur tricolore en 1992. En mesure de contrer le peloton des favoris à l’approche des monts pavés, la meilleure chance française, Arnaud Démare (Groupama-FDJ), a tout de même craqué à une trentaine de kilomètres de l’arrivée. Le compteur reste donc bloqué à trois succès en 103 éditions pour les Français sur le Tour des Flandres.

PL