RMC Sport

Martin prend date pour le Tour

Tony Martin, 4e victoire de la saison et 15e de sa carrière, mercredi sur le chrono de Grenoble

Tony Martin, 4e victoire de la saison et 15e de sa carrière, mercredi sur le chrono de Grenoble - -

L’Allemand a dominé, ce mercredi, la 3e étape du Critérium du Dauphiné (contre-la-montre), réplique exacte de l’avant-dernière étape du Tour de France 2011. Le Kazakh Vinokourov, décevant 14e dans les rues de Grenoble, cède le maillot de leader à Wiggins.

On le disait transparent depuis le début du Dauphiné. Dans les abysses du classement (131e au matin de cette 3e étape), Tony Martin avait coché le contre-la-montre programmé ce mercredi dans les rues de Grenoble, réplique de la 20e étape du Tour qui s’élancera le 2 juillet de la Vendée. Parti tôt, le sprinter HTC-Highroad a frappé fort, bouclant les 42 kilomètres en 55 minutes et 27 minutes, et obligeant ses rivaux à sortir le grand jeu. Les autres favoris n’ont pas résisté au rythme imposé par le coureur de la formation américaine (45,98 km/h). Seul Bradley Wiggins (Sky) a menacé Martin, comptant six secondes d’avance au second temps intermédiaire, mais un relâchement dans la descente mouillée de Saint-Martin d’Uriage lui coutera la victoire. « Ce chrono est très dur, admis Martin qui chercha son souffle de longues minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée. Deux bosses, presque 1 heure, il fallait être en bonne condition. » Venu reconnaitre la 20e et avant-dernière étape de la Grande Boucle, l’Allemand ne s’est pas montré surpris par sa petite forme du moment. « J’ai eu un break d’un mois, j’avais besoin de venir sur cette épreuve, et c’est normal de ne pas être au top, ça va revenir petit à petit. » Martin, 26 ans, a remporté en mars Paris-Nice.

Vinokourov a lâché

En signant le deuxième chrono, et en s’emparant du maillot jaune et bleu, Wiggins a pris date pour l’arrivée dimanche à La Toussuire. Beaucoup plus complet qu’auparavant, le leader HTC, auteur d’une victoire de prestige devant Fabian Cancellara sur le chrono du Tour de Bavière il y a quelques semaines, peut prétendre à la victoire finale. « On va essayer de garder ce maillot jusqu’au bout, mais ça va être dur parce que le Dauphiné c’est costaud, on verra bien dimanche. » Le Britannique compte plus d’une minute sur Cadel Evans, 6e du contre-la-montre et 2e du général (+1’11). Suivent le coureur RadioShack Janez Brajkovic (+1’21) et Vinokourov (+1’56). « Pas assez », aux yeux de Bernard Thevenet, directeur de l’épreuve, qui voit les trois arrivées en sommet sourirent à Evans ou Vinokourov. Coup dur pour le Kazakh d’Astana, décevant sur un tracé portant taillé à sa mesure, mais incapable d’entrer dans les dix premiers (14e à +2’17 du vainqueur). Côté Français, Christophe Riblon (Ag2r) termine 8e du contre-la-montre (+1’37) et du classement général (+2’45). Jeudi, le peloton empruntera les routes de plaine qui relieront La Motte-Servolex à Mâcon (173,5 km).