RMC Sport

Vichot : « Je vais réaliser sur le Tour de France »

Arthur Vichot

Arthur Vichot - -

Au lendemain de son titre de champion de France sur route, décroché dimanche à Lannilis, Arthur Vichot était l’invité du Moscato Show, sur RMC. Encore sur son nuage, le coureur de la FDJ s’attend à vivre de grandes émotions sur le Tour de France avec son maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules.

Son profil

« Je suis plus un puncheur qui aime les courses de championnat. Je l’ai démontré hier (dimanche). Je suis un peu plus dans le registre de Pierrick Fedrigo ou Thomas Voeckler. »

Etre champion de France sur le Tour de France

« Le maillot bleu-blanc-rouge représente beaucoup de choses. J’ai encore du mal à réaliser. Je pense que je vais prendre pleinement les sentiments de ce maillot sur le Tour de France. C’est à ce moment-là que je vais réaliser toute l’ampleur de ce maillot tricolore. »

Un championnat de France bien mené

« Lorsque Tony Gallopin et Sylvain Chavanel sont revenus sur moi, je me suis dit qu’il fallait que je joue ma carte à fond. J’étais échappé depuis le début. J’ai joué un peu "mort" pour montrer que je n’étais pas bien. Avec cette technique, ils pensaient peut-être qu’ils étaient les plus forts. De ce côté-là, j’ai bien joué. Ils m’ont un peu oublié. J’en gardais pas mal sous la pédale. J’ai joué au bluff. J’ai été malin. »

Une victoire d’étape sur le Tour ?

« Cela va dépendre de l’étape. Sur une étape de plat promise aux sprinteurs, c’est plus simple. Mais nous, à la Française des Jeux, on cherche des étapes de baroudeurs qui sont censés à aller au bout. Avec ou sans le maillot de champion de France, sur ces étapes, c’est très compliqué de prendre une échappée. »

Le Mont-Ventoux

« Il ne faut pas jouer sur moi ce jour-là. J’aurai une grosse cote mais cela va être difficile. Lors d’une arrivée au sommet, les leaders auront à cœur de se jauger. »

A lire aussi :

<< Accusé de dopage, Jalabert se défend

<< Leblanc : « On s’acharne contre le cyclisme »

<< Guimard : « En 1998, 90% des coureurs marchaient à l’EPO »

Moscato Show