RMC Sport

Obry : « Il faut absolument une médaille d’or »

-

- - -

Membre de la Dream Team RMC Sport, Hugues Obry donne son avis sur les chances de l’équipe de France d’escrime aux Jeux Olympiques de Londres. Le champion olympique par équipe à Athènes revient aussi sur les nouvelles règles de qualification.

Discipline historique des Jeux Olympiques, l’escrime est un des principaux réservoirs à médailles de l’équipe de France. Six médailles à Athènes, quatre à Pékin, la moisson de Londres s’annonce beaucoup plus légère. Au micro de Before London, Hugues Obry, membre de la Dream Team RMC Sport, analyse cette nouvelle situation. « Par rapport à 2004 ou 2008, il existe aujourd’hui des vrais quotas pour participer aux Jeux Olympiques. Par exemple, dans ma discipline (épée), nous sommes seulement présents en individuel. Il n’y a pas de compétitions par équipe alors que nous sommes double champion olympique en titre (2004 et 2008). Cela veut donc dire une grosse médaille en moins. La raison est simple, il devient de plus en plus dur de se qualifier pour les Jeux et donc de faire des médailles. Aujourd’hui, on n’a plus les JO comme avant. On ne pourra plus ramener huit médailles, ce n’est plus possible. Aucune nation ne s’est qualifiée pour toutes les épreuves. »

Un potentiel de 4-5 médailles

« Cette année, l’équipe de France a un potentiel de quatre-cinq médailles, alors qu’il y a onze athlètes qualifiés à Londres. En France, dans notre discipline (épée), on a le numéro 7 et le numéro 9 mondial, mais nous avons seulement un quota de deux Français pour les JO. Cela veut dire que ces deux épéistes ne vont pas aux Jeux. C’est un truc de fou. Quand tu as le 260e mondial et pas le 7e à Londres, cela me dérange un peu. J’ai peur que le compteur reste bloqué à 41 médailles en or. Il faut absolument une médaille d’or. »

RMC sport