RMC Sport

Accusé de viol par une jeune femme, Balotelli nie et porte plainte pour extorsion

Mario Balotelli est accusé de viol sur mineure par une jeune femme, pour des faits remontants à juillet 2017 et survenus à Nice. Il conteste les allégations et a porté plainte pour tentative d'extorsion contre la plaignante et son avocat. Des enquêtes ont été ouvertes en Italie.

Deux versions des faits s'opposent et se répandent dans la presse. Mario Balotelli est accusé de viol sur mineure par une jeune femme, qui a porté plainte en Italie pour des faits survenus en juillet 2017 à Nice, selon une information rapportée par Nice-Matin. Celui qui est aujourd'hui le buteur du Brescia Calcio était alors âgé de 26 ans et se trouvait sous contrat avec le club de l'OGC Nice. Mais le footballeur italien nie les allégations et a répliqué en déposant plainte pour tentative d'extorsion de fonds auprès de la justice transalpine, comme le relate la presse locale.

La plaignante était alors âgée de 16 ans. Dans sa plainte déposée en janvier 2018, la jeune femme affirme avoir été violée le 26 juillet, une quinzaine de jours après une première rencontre entreprise après une prise de contact sur Instagram. Les faits seraient survenus dans la soirée, après un nul positif de l'OGC Nice contre l'Ajax Amsterdam (1-1). Le but niçois avait été marqué par Mario Balotelli, qui aurait rejoint la jeune femme dans une discothèque de la Promenade des Anglais pour fêter cela.

Lors de son audition par les autorités, la plaignante dit avoir été "éblouie" par cette "personne si importante" et explique que le footballeur lui a demandé de la suivre dans un endroit à l'abri des regards et des caméras de smartphones indiscrètes. C'est alors que la relation sexuelle - non consentie selon la plaignante - aurait eu lieu, avant de se poursuivre sur une plage privée. "J’avais envie de pleurer. Je ne voulais pas que les choses se passent comme ça mais j’étais complètement à la merci de cet homme: je me sentais paralysée, bloquée", témoigne-t-elle.

Une somme de 100.000 euros réclamée?

S'il ne nie pas de relation sexuelle avec la jeune femme, Mario Balotelli rejette les accusations de viol et estime être la victime d'un chantage. La presse italienne rapporte que deux plaintes ont été déposées à la fin de l'année 2017 par le buteur, soit avant d'être formellement accusé auprès des autorités. L'une d'elles vise la jeune femme, l'autre l'avocate de cette dernière. Dimanche soir après une défaite 2-0 de Brescia contre la Juventus, l'international italien déclare dans des propos rapportés par Il Giornale di Vicenza, qui a révélé l'information: "J'ai déposé la plainte parce que si vous êtes victime de chantage et que vous payez, vous avez mauvaise conscience. Je n'ai rien fait de mal et je ne suis pas prêt à payer pour qu'un mensonge reste sur moi dans les journaux. La vérité va sortir et il y a de bons journalistes qui n'achètent pas de fausses informations."

Lors de leurs premières rencontres, le footballeur affirme avoir demandé à la jeune femme de confirmer son âge. Elle aurait répondu en transmettant la photo de la pièce d'identité d'une cousine, adulte. Puis après d'autres entrevues et des ébats, elle aurait fini par lui demander 100.000 euros, sous menace de porter plainte pour agression sexuelle. Concernant le consentement des relations sexuelles le 26 juillet, Mario Balotelli affirme que la jeune femme était "décomplexée" et qu'elle s'est elle-même déshabillée, selon le verbatim cité par Nice-Matin

Il Giornale di Vicenza assure par ailleurs que la jeune femme a tenté de contacter un magazine de presse hebdomadaire pour vendre son information, mais que la rédaction en chef aurait émis des doutes et décidé de ne pas publier. Les deux enquêtes, contre la jeune femme et son avocat, ont aujourd'hui abouti. La presse affirme que les procureurs comptent demander un renvoi en procès pour ces deux personnes. Mario Balotelli aurait l'intention de réclamer des dommages et intérêts.

JA